Within Temptation - Aéronef (Lille) - 28/04/2014

Par Ludo | le 30/04/2014 | Les autres articles sur le Métal

Metal symphonique evening
Ce 28 Avril à l’aéronef de Lille c'est Delain et Within Temptation qui vienent se produire, deux groupes de Metal Symphonique venus de ... pas loin en fait ... Ils sont hollandais ? What ? J’ai toujours cru que Within Temptation était un combo américain, comment ai-je pu laisser passer ça... Et pourtant c'est très très logique, le Metal Symphonique c'est nordique, avec Therion (Suède), Nightwish (Finlande), Within Temptation complète le trio nordique des locomotives du style.

Et c'est avec une vraie impatience que j'attends Delain. Néerlandais également, Delain est un groupe trop peu connu tant le plaisir qu'ils montrent sur scène n'a d'égal que la qualité de leurs compositions.

Ils font mieux que chauffer la salle, on a plus que l'impression d'écouter une tête d'affiche ! La voix est superbement placée, le bassiste charismatique en diable déborde d'énergie, le guitariste arbore un sourire qui montre que ce groupe prend un vrai plaisir sur scène, et tout cela se transmet (oui, je n'ai pas parlé du batteur et du clavier, mais que voulez vous, se seront presque toujours les oubliés du jeux de scène - n'est pas Mikkey Dee qui veut :-)).

On est vraiment bien avec Delain, et c'est avec le regret du public que le set s'achève... mais comme le dit la frontwomen Charlotte Wessels en conclusion « We leave you in very capable hands »

et oui ! C’est vrai on est venu voir Within Temptation ce soir !

Within défend l'album Hydra. A-t-il besoin d'être défendu d'ailleurs cet album ? C'est une sorte d'ovni qui se prend tel quel. Après, ceux qui n'aiment pas, n'aimeront jamais et ceux qui aiment, l'aimeront de plus en plus... Bref, en tout cas, ça part fort ! Dès le backdrop (magnifique) tombé, la voix de Sharon entame « Let us Burn » premier titre de l'album, et effectivement la température monte d'un cran. Le son est plus puissant, plus lourd, c'est moins joyeux que le set de leurs prédécesseurs, mais plus carré, plus millimétré.

Tout au long du concert, ils vont nous jouer la quasi-totalité des titres d'Hydra en plus des titres qui ont fait qu'ils sont devenus un groupe majeur. Les featuring de l'album se retrouvent en sample avec des projections vidéos très réussies. Ainsi on aura le plaisir d'acceuillir une Tarja vituelle (Chanteuse de Nightwish pour ceux qui ne suivent pas) sur « Paradise » ou encore X-Zibit (Pimp my Ride, vous voyez ?) sur « And we Run » titre qui lance un pont entre le Rap et le Metal Symphonique. Difficile à croire, mais ça marche plutôt pas mal – juste un regret, mais c'est personnel : pourquoi ne pas avoir mis de basse sur le refrain ? sans rire, le titre perd toute sa puisance; et même en live cela sonne un peu creux. M'enfin (comme dirait le garçon de bureau gaffeur le plus connu des bédéphiles) c'est vraiment pour chipoter.

Viens ensuite "The Edge of the World" titre à la mélodie sublimissime interprété avec une maitrise et une émotion incroyable. Le public est littéralement bouche bée. On se sent emporté par le titre, ça frissonne dur, "oui, Sharon, on va courir vers le bord du monde, et trouver le chemin qui mène chez nous, on y va ensemble..." finalement la maison du Metal est peut être là bas, qui sait ? Enfin, d'ici peu elle sera à Clisson, on ira au bord du monde juste après :-)

Le temps de quelques mots avec le public sur leur combat pour la liberté d’expression. Normalement ce genre de speech c'est convenu, bien pensant, ça sonne creux... mais pas là. Ca raisonne en moi, et à voir la tête de mes voisins eux aussi ressentent cette raisonnance. En fait, le truc est simple et tient en deux mots : Sincérité et Emotion. Ca passe c'est comme ça. J'ai les mêmes frissons que quand j’écoute « Refuse Resist » de Sepultura, ou quand je revoie les images de l'étudiant Chinois montant sur un char place Tian'anmen. Nous avons une responsabilité, nous qui vivons dans un pays où on peut parler, cette responsabilité c'est de ne pas se taire et ne pas laisser grandir les mouvements qui limitent la liberté d'expression. Ce n'est pas un appel au combat, bien au contraire, c'est un appel à faire vivre - chacun à notre mesure - cette liberté... wopopopop il serait temps qu’ils me renvoient du son là je suis parti du concert :-)

Allez hop : prend « Stand My Ground » des les feuilles à choux, c'est radical, c'est bon, ça ramène à ce pour quoi on est là : de la musique... Le temps d’un rappel entamé par un "What Have You Done" surpuissant et conclu par "Ice Queen" et nous voilà déjà à la fin de ce concert.

Within Temptation pour beaucoup c'est un groupe qui avait fini sa carrière après l'album « The Silent Force ». Il y aura toujours ce débat entre l'"ancien Within" et le "nouveau Within". Pour moi la question est tranchée : il y a bien deux Within ! Et guess what ? Les deux sont absolument excellents et ne serait-ce que pour vibrer au son de la voie de Sharon, il faut les voir en live. Et puis leur "joie de vivre" fait plaisir.

et puis si ils emmènent Delain avec eux alors ça devient juste immanquable.


Setlist de Delain :

01. Go Away
02. Get The Devil Out Of Me
03. Army Of Dolls
04. Stardust
05. Electricity
06. Sleepwalker's Dream
07. The Gathering
08. Not Enough
09. We Are The Others


Setlist de Within Temptation :

01. Let Us Burn
02. Paradise
03. Faster
04. Iron
05. Angels
06. Edge Of The World
07. In The Middle Of The Night
08. Jillian
09. Dangerous
10. And We Run
11. Intro
12. See Who I Am
13. Stand My Ground
14. The Cross
15. Covered By Roses
16. Mother Earth

Rappel :

17. What Have You Done
18. Summertime Sadness (reprise de Lana Del Rey)
19. Sinead (acoustique)
20. Ice Queen
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.