Whitesnake - Hellfest 2013

Par Manue Fée C. | le 22/07/2013 | Les autres articles sur le Hard Rock

Vendredi 21 Juin - Mainstage 1
Initialement programmé plus tôt dans l'après-midi, puis décalé à cet horaire où le coucher de soleil baigne le site d'une luminosité d'or rose nimbant d'une ambiance toute particulière le backdrop annonçant « L’Année du Serpent », le légendaire Whitesnake s’apprête à monter sur scène.
Porté par l'ex Deep Purple David Coverdale, sexagénaire toujours aussi sensuel, crinière glam-wild, chemise ouverte et gestuelle sans équivoque, le combo anglais débute son set avec, en guise d'introduction, « My generation » de ses compatriotes The Who. « It's nice to be with you, Hellfest ! » La voix blues et rocailleuse du frontman, la rythmique marquée, lente et puissante de ses tubes, le son précis et cristallin des guitares qui se répondent dans le duo parfait formé par Doug Aldrich et Reb Beach ou dans leurs démonstrations de solos, le Serpent Blanc charme son auditoire, massé en nombre devant la Main Stage 1. Sur « Pistols at dawn », le combat des guitares fait rage, se répondant à grandes envolées de riffs clairs. On ne peut qu'admirer la vélocité et la précision des deux musiciens, qui parviennent à nous arracher un frisson du chant de leurs guitares. « Steal your heart away » fait la part belle à un Tommy Aldridge animal et déchaîné à la batterie, qui terminera son solo les baguettes dans le public, frappant les tambours de ses poings nus. « We have a song for you. A song of gratitude, for your support of 35 years. Sing with us ! ».
La présence de Whitesnake ce soir au Hellfest est en effet l'une des étapes sur leur tournée anniversaire des 35 ans d'existence du combo. David Coverdale en a profité pour rendre hommage aux différents musiciens qui l'ont accompagné tout au long de sa carrière, et notamment à son ami Jon Lord, claviériste des premières heures. Après la douceur de « Forevermore », les tubes s’enchaînent « Bad Boys », « Fool For Your Lovin’ », « Here I Go Again », tous repris en chœur par le public. Le set s'achève sur un court rappel, avec le sexy « Still Of The Night ». En guise d'adieu, David Coverdale, amical et prévenant, trinque à la santé du public au son de « We wish you well ».


Setlist Whitesnake - Hellfest 2013

My Generation (The Who)

Give Me All Your Love
Ready an' Willing
Can You Hear the Wind Blow
Don't Break My Heart Again
Is This Love
Gambler
Love Will Set You Free
Pistols at Dawn (Guitar Duel by Doug Aldrich & Reb Beach)
Steal Your Heart Away (incl. Drum Solo by Tommy Aldridge)
Forevermore
Best Years / Bad Boys / Children of the NightFool for Your Loving
Here I Go Again
Rappel :

Still of the Night

(We Wish You Well)

Photos
© Yann Charles - www.captured-live.fr
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.