The Who - "Greatest Hits Live"

Par Scred | le 24/08/2010 | Les autres articles sur le Rock

Whooouh !
Encore une réédition des performances live des Who ? Et oui, une de plus. Le groupe qui peut se targuer d’avoir imposé un nouveau standard en la matière avec le fameux « Live at Leeds » en 1970 (même si de forts soupçons de bidonnage planent toujours sur l’objet) nous propose cependant avec cet album un angle d’attaque légèrement différent.
The Who - "Greatest Hits Live" En effet, ce n’est pas un concert enregistré à une date précise qui figure sur ce « Greatest Hits Live » mais des extraits de pas moins de douze shows captés entre 1965 et 2009 et répartis en deux disques. Le premier CD se concentre sur l’âge d’or des Who, depuis l’hymne « My Generation » enregistré à la BBC en 1965 jusqu’au concert de Swansea en 1976 alors que le second couvre la tentative de comeback du groupe pendant les années 90 jusqu’à aujourd’hui.

C’est d’ailleurs le seul intérêt de cette compilation, pouvoir se rendre compte de l’évolution du groupe depuis les grandes heures du « Summer of Love » avec notamment les morceaux tiré du concert du San Francisco Civic Auditorium (« I can’t explain », « Substitute », « Behind blue eyes ») de 1971 jusqu’aux tournées tiroirs-caisses des années 2000 où les Who ne sont plus que l’ombre d’eux mêmes. (« The Kids are alright » au Royal Albert Hall en 2002 a dû faire se retourner Keith Moon dans sa tombe)

Soyons honnêtes, quelques titres arrivent cependant à nous faire dresser l’oreille, de « I can see for miles » à « Who are you » en passant par une excellente version de « Baba O’Riley », toutes trois tirées du concert de l’Universal Amphitheatre en 1989, qui rappellent la grandeur passée d’un groupe qui savait en son temps enflammer une scène et incarner l’archétype du groupe de rock en concert.

Les chansons figurant sur le premier disque sont d’ailleurs là pour en témoigner… Entre « Magic Bus », seul rescapé du « Live at Leeds » cité plus haut, le puissant « Won’t get fooled again » qui restera l’un des morceaux emblématiques de toute une génération ou encore « I’m Free », la sélection des titres frise le sans-faute même si on pourra regretter l’absence de « We’re not gonna take it » ou « Sparks » par exemple…

Malheureusement, l’impression générale qui se dégage de cet album est bel et bien qu’il s’agit d’une énième tentative de soutirer un peu d’argent à une nouvelle génération qui ne connaîtrait pas encore la musique de messieurs Daltrey, Townsend et consorts… Pour ceux qui firent partie de la génération bénie dont parle la chanson, passez votre chemin, je doute que vous trouviez votre bonheur ici !

Pour les autres, les plus jeunes, qui avez entendu les BB Brunes dire tout le bien qu’ils pensent des Who (ce qui, en soi, n’a rien d’encourageant !), procurez-vous plutôt le « Live at Leeds » en version longue et pourquoi pas « Who’s next » histoire de parfaire la collection, à la place de ce « Greatest Hits Live » qui ne restera pas dans les mémoires…
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.