Test Guitar Hero 5 sur Xbox 360

Par Scred | le 15/09/2009 | Les autres articles sur le Rock

Atteindre le Nirvana
Comme chaque année à peu près à la même période, le jeu Guitar Hero nous livre sa version réactualisée et augmentée de nouvelles fonctionnalités.
Test Guitar Hero 5 sur Xbox 360 D'ordinaire, rien de bien nouveau sous le soleil sauf que cette année, un léger parfum de scandale flotte autour du jeu d'Activision, un scandale dû à la présence d'un personnage débloquable nommé Kurt Cobain...

Mais avant d'évoquer ce sujet, petit tour d'horizon des nouveautés proposées par Guitar Hero 5.

Première constatation, la playlist du jeu a gagné en maturité et en diversité ! Dire Straits, Johnny Cash, Iron Maiden, Stevie Wonder, autant dire que c'est le grand écart ! Le rendu des morceaux a également été sensiblement amélioré, augmentant la sensation d'immersion tant à la guitare qu'à la batterie. On a de plus en plus l'impression de jouer de la musique au lieu de se prendre pour un japonais épileptique dans une salle d'arcade nippone !

Diverses options voient le jour, comme la possibilité de jouer le même instrument à quatre sur la même console (fini le choix cornélien du " c'est toi qui fait la basse ! "), option intéressante même si il doit être rare de trouver quatre batteries dans la même pièce... De même, une chorale de quatre chanteurs sur le " Sweating Bullets " de Megadeth doit être assez amusante à entendre !

Par contre, si l'envie vous prend de jouer sur le Xbox live, vous pouvez aller jusqu'à huit joueurs en simultané histoire de vous prendre pour le Grateful Dead !

De nouveaux modes de jeu font leur apparition, notamment le mode " Soirée " qui vous permettra d'entrer ou de sortir d'un morceau sans l'interrompre, ou le mode " Rockfest " qui compile plusieurs types de défis afin de mettre vos nerfs à rude épreuve (le japonais épileptique est de retour !) Petit bémol cependant, l'interface du GHMix (le studio d'enregistrement virtuel de Guitar Hero qui vous permet de composer vos propres chansons) a été repensée et est devenue assez compliquée à utiliser, voire même complètement incompréhensible ! Dommage, c'était pourtant bien agréable d'improviser de longs solos de batterie...

Il reste toujours la possibilité d'utiliser le GHJam, un mode de jeu destiné à l'improvisation en groupe mais les musiques proposées pour servir de trame à vos délires ne sont pas à la hauteur et on s'ennuie ferme.Dernière nouveauté enfin, vous pouvez désormais incarner votre avatar Xbox live pendant que vous jouez ! C'est toujours amusant, surtout lorsque vous jouez en ligne.

Mais à propos de personnages à incarner, nous en arrivons à la polémique du jour...

Plusieurs artistes réels sont débloquables pendant le cours du jeu, Shirley Manson (Garbage), Johnny Cash, Carlos Santana et ... Kurt Cobain ! Ces personnages sont jouables dans le cadre de leurs morceaux respectifs mais également sur n'importe quel autre chanson ! C'est le magazine Rolling Stone US qui a lancé le débat en publiant sur son site officiel une vidéo montrant le chanteur de Nirvana en train de s'éclater sur " You give love a bad name " de Bon Jovi, association il est vrai quelque peu surprenante ! Curieusement, ils n'ont pas osé utiliser Johnny Cash sur " Gratitude " des Beastie Boys...

Du coup, tollé général chez les internautes, communiqué de presse cinglant des membres survivants de Nirvana Dave Grohl et Krist Novoselic et dénégation violente sur Twitter de Courtney Love, la veuve de Kurt Cobain, qui assure n'avoir pas été au courant de la possibilité de détourner l'image de son mari lorsqu'elle a participé à la modelisation du personnage.

Beaucoup de bruit pour rien en définitive, toute cette histoire n'ayant pour résultat que d'amplifier le buzz autour du jeu, comme toujours dans ce genre de situation !

Un peu d'humour les gars quoi... Je suis persuadé que l'intéressé lui-même, du fond de sa tombe, doit trouver tout cela fort divertissant ! Et puis d'ailleurs, qui vous dit que le petit blondinet de Seattle n'aimait pas secrètement Bon Jovi hmm ?
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.