Rock n' Roll Hall of Fame & Museum – « Live »

Par Scred | le 23/12/2009 | Les autres articles sur le Rock

Comme dans un rêve
A quoi peut bien ressembler un concert de rêve ?
Rock n' Roll Hall of Fame & Museum – « Live » Il se pourrait qu’on y joue un morceau de Bob Dylan par exemple, qui fit l’objet d’une reprise par Jimi Hendrix, reprise tellement hallucinante que le compositeur lui-même finit par l’adopter. Ouais, il se pourrait qu’on y joue « All Along the Watchtower ».

Il se pourrait également qu’outre le Zim armé de sa guitare, on trouve derrière la batterie Mitch Mitchell et à la basse Noel Redding, du Jimi Hendrix Experience, bah oui pourquoi pas, rêvons un peu ! Et tant qu’on y est, rajoutons Neil Young derrière le micro, Steve Cropper qui gratouille au fond à gauche avec Eric Clapton, pendant que Johnny Cash tape des mains à l’arrière plan…

Ce concert de rêve existe pourtant, et il est à la portée du premier lecteur de DVD venu depuis que le célèbre Rock n’ Roll Hall of Fame a exhumé de ses archives les plus grands moments de son histoire ! Un coffret de trois DVD est d’ores et déjà disponible en import, regroupant les performances des plus grands noms du rock intronisés depuis la création de l’évènement en 1986, en attendant l’intégrale qui devrait voir le jour incessamment sous peu.

Qu’est ce que le Rock n’ Roll Hall of Fame dites-vous ? Ni plus ni moins que la mémoire du rock. Chaque année depuis 1986, la profession sélectionne les grands noms qui viendront s’inscrire au panthéon de la musique moderne, de part leur influence sur le rock en général, sur leur époque et sur le public. Les premiers intronisés furent Elvis Presley, Ray Charles, Chuck Berry, James Brown ou Little Richard pour vous donner une idée. Seule obligation, avoir 25 ans de carrière derrière soi.

D’abord célébrée à New York, cette cérémonie se déroule désormais à Cleveland, au sein même du « Rock n’ Roll Hall of Fame & Museum », un bâtiment qui est le cousin germain de notre pyramide du Louvre de par son architecture très « The Dark Side of the Moon », ce qui n’a rien de surprenant puisque l’architecte est le même, Ieoh Ming Pei.

Et à l’image des pyramides égyptiennes, cette collection de DVD regroupe une montagne de trésors inestimable, des discours d’introductions à ceux de remerciements en passant par les performances des artistes. Cela vous dirait-il de voir Prince exécuter un solo de haute volée sur « While my guitar gently weeps », accompagné par Tom Petty, Steve Winwood et Dhani Harrison, digne fils de son père ? Ou encore de découvrir les répétitions du show de Metallica en 2009 accompagnés par Jason Newsted, leur ancien bassiste ? Ou bien de taper du pied sur les chansons de ZZ Top (introduits par Keith Richards), AC/DC, Aerosmith ou the Doors (avec Eddie Vedder de Pearl Jam en lieu et place de Jim Morrison) ?

Et que dire des multiples apparitions de Bruce Springsteen (qui semble être présent tous les ans) ou du discours de Paul Mc Cartney, visiblement bourré tout autant que sa fille qui arbore un T-Shirt proclamant fièrement « About fuckin’ Time ! » (« Putain, il était temps ! ») Une mine d’or je vous dis, à réserver aux amateurs éclairés mais pas seulement…

La culture, c’est pour tout le monde pas vrai ?
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.