Motocultor Festival 2013 - Le preview!

Par Peg | le 15/08/2013 | Les autres articles sur le Métal

Diabolique Week-End
Alors que le festival boucle ses derniers préparatifs avant l'ouverture de ses portes demain midi, Actumusic : s'est rendu sur place afin de vous faire part de ce à quoi va ressembler votre week-end ! Car oui, le Motocultor est un festival à ne pas rater ! Crée en 2007, il n'a cessé d'améliorer sa programmation, sa capacité et sa qualité d'accueil. Ce qui fait de lui l'un des festivals les plus excitants du moment, avec son ambiance festive, détendue et diaboliquement conviviale, son affiche incroyablement fournie, qui regorge de groupes à voir ou à revoir, des mastodontes du métal extrème tels que Annihilator, Exodus ou Orange Goblin, et de plus jeunes formations telles que les Sticky Boys ou encore Bukowski.
L'organisation du Motocultor a tenu cette année encore à offrir le meilleur à ses festivaliers, en améliorant accueil et confort, afin de permettre à chacun de recharger ses batteries, d'oublier ses préoccupations, et de profiter du climat estival breton dans un cadre des plus bucolique.
Le site de Saint Nolff, taillé pour le festival, est magnifique. Et il est évident que nature et musiques extrêmes font bon ménage ! Un gout de vacances doublé d'une expérience musicale inoubliable !
Le motocultor ? C'est THE "place to be" ce week-end.
Quand on y a gouté une fois, on n'imagine pas ne pas y revenir. Une sorte de retour de flamme de Hellfest, seconde famille pour bon nombre d'entre nous !

Accueillis par une équipe chaleureuse bien que débordée à moins de 24h des premiers grincements de cordes, François Montupet, Community Manager du Motocultor, a accepté de répondre à nos questions sur les grandes nouveautés de cette édition 2013!

Actumusic :: Peux-tu nous donner quelques éléments d'amélioration sur cette nouvelle édition?

François D. : Le site bien sûr! L'avantage du site de Saint Nolff c'est qu'il contient à la fois le camping, les scènes et le parking, c'est très pratique pour les festivaliers, tout est hyper proche.
Pour la production, on a l'électricité et l'eau, qui sont directement présentes sur le site, ce qui n'était pas le cas l'année précédente, où il fallait amener des générateurs et des cuves d'eau, c'était forcément plus compliqué!
Cette année on a agrandit les stands de merchandising, ce qu'on appelle le Metal Market.
On a aussi agrandi les bars, on a agrandi la restauration, pour pouvoir accueillir plus de monde, pour que ce soit plus confortable pour les festivaliers.
On a une plateforme PMR qui fait deux fois la taille de celle de l'année dernière pour accueillir les personnes à mobilité réduite.
On reste sur le même dimensionnement de groupe que l'année dernière, 15 groupes par jour, 45 groupes, les concerts commencent à partir de 13h00, le dernier groupe joue à 01h00, le dernier concert termine à 02h00.
On commence à poser les bracelets aujourd'hui, ce qui permet, demain, quand tout le monde va arriver, de permettre un accès au site plus rapide, ça évite les queues trop longues. L'années dernière il y avait eu une grosse queue parce que malheureusement on avait ouvert en retard, c'était un peu compliqué, cette année ça devrait bien se passer donc. C'est surtout au niveau du confort des festivaliers, on a fait le maximum pour eux.
Le site est un vrai site de festival, contrairement au site de Theix qui est un pré tout simplement. Il y a le festival de Saint Nolff qui se passe chaque année ici, qui accueille quinze mille personnes, et qui utilise l'intégralité du site. Nous on a la chance de pouvoir séparer en trois, comme je le disais tout à l'heure, pour le parking, le camping, et les scènes, donc c'est super pratique, du camping, vous faîtes trente mètres et vous êtes dans le site, le parking aussi est juste là.

AM: C'est un site que vous allez garder les années à venir ?

FD: Le site de Saint Nolff nous a été proposé parce qu'on avait pas d'autre site, donc pour le moment il n'est pas prévu qu'on y reste. Pour Theix il était prévu que l'on n'y reste que deux ans. On va faire en sorte que ça se passe le mieux possible, à la fois pour les festivaliers, à la fois pour les commerçants de la ville, pour les élus, pour la police, etc, afin que l'on puisse espérer que l'année prochaine ils nous le reproposent.

AM: Et en terme de proximité d'habitations? à quelle distance se trouve le centre ville?

FD: Le bourg de Saint Nolff est à un petit kilomètre à pied, ce n'est pas une énorme ville, donc il n'y a pas de supermarché, mais il y a une superette, une boulangerie, un tabac, une pharmacie, etc. A part aujourd'hui, on est le 15 août et c'est fermé l'après-midi, ils seront évidemment ouverts tout le week-end, même dimanche. Pour le coup, ils ont tout intérêt à rester ouverts, parce qu'on attend entre 3500 et 4000 festivaliers par jour, même si à l'heure actuelle c'est difficile de donner une tendance.

AM: L'année dernière, quel fut l'écart entre les préventes et les festivaliers venus spontanément?

FD: On a eu une énorme différence, on a presque fait plus mille personnes par jour sur les trois jours du festival, c'est à dire qu'on partait sur du 2000 par jour, et il y a eu énormément d'achats sur place et au dernier moment, quasiment mille ventes par jour en plus. C'est aussi ce qui a fait un peu en sorte que l'année dernière on a été un petit peu "débordés" parce qu'on ne s'attendait pas à ce qu'il y ait, au final, un si gros engouement sur les derniers jours. Là on est prêts à accueillir tout le monde de toute façon, le site peut contenir 5000 personnes, on s'attend à ne pas aller au-delà de 4000/jour, on en saura plus demain, après-demain et dimanche (rires).


Avec toutes ces belles perspectives, vous savez donc ce qu'il vous reste à faire!
Le festival vous attend de pied ferme et Actumusic : vous en rapportera évidemment ses impressions !


Avec la complicité de Manue Fée C.
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.