Lynyrd Skynyrd - "Live from Freedom Hall"

Par Scred | le 17/06/2010 | Les autres articles sur le Rock

On dirait le sud...
Lynyrd Skynyrd est de retour avec un album live enregistré pendant leur dernière tournée « God and guns »… Arrêtez-moi si vous avez l’impression d’avoir déjà entendu ça ! Il est vrai que le gang sudiste est assez coutumier du fait, ce « Live from freedom hall » étant d’après mes calculs le sixième témoignage du groupe en concert depuis le fameux « One more from the road » en 1976.
Lynyrd Skynyrd - "Live from Freedom Hall" Et oui ! Les temps changent, les technologies évoluent et Lynyrd Skynyrd regarde passer tout ça avec un sourire amusé, un bourbon dans une main et la guitare en bandoulière. Enfin presque… Petite concession à la modernité, le groupe propose en supplément de l’album à proprement dit un DVD contenant l’intégralité du concert donné au Freedom Hall de Louisville, cela parait banal aujourd’hui mais pour des dinosaures comme Lynyrd Skynyrd, c’est une sacrée innovation !

Pour le reste, le groupe nous propose la setlist idéale, en omettant judicieusement d’y inclure des titres extraits de leur dernier album « God and Guns » assez faiblard afin de privilégier les classiques éternels que sont « Simple Man », « Tuesday’s gone », « Sweet Home Alabama » et bien sûr « Free Bird »… Le son est limpide et puissant, les guitares suintent le blues à pleines cordes et Johnny Van Zant assure toujours avec classe le rôle de son frère disparu derrière le micro.

Quelques chefs d’œuvre du passé sont également exhumés pour l’occasion, dont l’excellente reprise du « Call me the breeze » de JJ Cale, « Down South Jukin’ » ou encore « Gimme three steps » qui figurait sur le premier album de Lynyrd Skynyrd, au milieu d’autres titres récurrents lors des concerts du groupe tels que « Workin’ », « Gimme back my bullets » ou encore « That Smell » qui procurent toujours autant de plaisir même après la centième écoute.

C’est d’ailleurs le secret de la musique de Lynyrd Skynyrd, un plaisir simple et direct propre au rock sudiste, ce son au croisement du blues, de la country et du rock soutenu par des paroles évoquant les grands espaces, la route, les filles… Et que l’on ne vienne pas me casser les bottes avec ces histoires de racisme soi-disant inhérent à Lynyrd Skynyrd.

Premier indice, le drapeau américain de la pochette n’est pas celui des confédérés mais bien celui de l’union, et ça, ça change tout ! De plus, lorsque Johnny Van Zant déclare au public « it’s time for the South to rise again » (« il est temps pour le Sud de se relever ») avant d’envoyer « Sweet Home Alabama », nul doute qu’il fait référence aux évènements tragiques de la Nouvelle Orléans plutôt qu’à une quelconque doctrine politique… Le Sud aura besoin de toute cette énergie car ce que Van Zant ignorait au moment d’enregistrer ce live, c’est que la liste des catastrophes ne ferait que s’allonger.

« Live from freedom hall » est donc un album à posséder de toute urgence pour les fans de Lynyrd Skynyrd qui, même s’ils connaissent déjà par cœur tous les morceaux du disque, ne bouderont pas leur plaisir devant les images du DVD, ainsi qu’aux autres pour qui il fera office de best of plus que convainquant…

Et puis ce sera un beau geste pour le Sud qui a cruellement besoin que l’on regarde de son côté en ce moment.
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.