Interview de Mikkey Dee (Motörhead) - 04/11/09

Par Scred | le 06/11/2009 | Les autres articles sur le Hard Rock

Motörheadbanger
Actumusic : Ce soir, c’est le second concert à Paris que vous donnez en deux ans depuis la sortie de « MotöriZer »... Vous êtes-vous lancés dans une sorte de tournée sans fin ou avez vous déjà commencé à penser au prochain album ?
Interview de Mikkey Dee (Motörhead) - 04/11/09 Mikkey Dee : Oui nous avons commencé à y penser puisque nous retournons en Californie dès la fin de cette tournée pour démarrer l’écriture du nouvel album en janvier. De toutes façons, nous tournons régulièrement en Europe pour chaque album, en faisant un ou deux passages par pays... Mais l’écriture du nouvel album est bien prévue pour janvier ou février prochain !

A : En comptant les albums live, le prochain album sera le 25ème de la carrière de Motörhead... Le groupe semblant beaucoup aimer ce genre d’anniversaire, y’aura-t-il quelque chose de spécial de prévu pour celui-ci ?

M.D : J’espère ! Nous essayons de rendre chaque album un peu spécial et donc ce sera un putain de bon album ! Ce qu’il y a, c’est que l’année prochaine nous fêterons les 35 ans de carrière de Motörhead et je pense que nous sortirons un autre DVD, comme celui des 25 ans (« Boneshaker » ndlr), c’est là-dessus que nous focaliserons notre énergie...

A : La formation de Motörhead est la même depuis presque 19 ans maintenant et d’après moi, vous avez enregistré les meilleurs albums du groupe pendant cette période (Bastards, Snake Bite Love, Inferno ou Kiss of Death) Comment expliquez-vous donc cette obsession pour « Ace of Spades » parmi les fans et comment la vivez-vous ?

M.D : (soupir) C’est toujours comme ça ! Deep Purple a eu « Smoke on the Water »...

A : C’est vrai, cependant la fin de la carrière de Deep Purple n’a pas été , à mon sens, aussi brillante que le début, alors que pour vous c’est plutôt le contraire !

M.D : Oui tu as raison... Mais en même temps « Ace of Spades » est une foutue bonne chanson, il n’y a pas de doutes là-dessus ! Je le disais à Lemmy il y a quelques années : « tu as eu au moins la chance d’écrire une bonne chanson même si tu es obligé de la jouer jusqu’à la fin de ta vie ! » Certains groupes écrivent des chansons de merde qu’ils sont quand même obligés de jouer toute leur vie ! C’est vrai que « Ace of Spades » a été un hit énorme, mais pourquoi ? Je n’en sais rien ! Mais tu sais, c’est ta génération et les plus vieux fans qui disent cela... Je parle aussi à des jeunes aujourd’hui qui ont commencé à écouter Motörhead à partir de l’album « Hammered » et qui me disent : « Oui, « Ace of Spades » est bien, « Killed by Death » aussi mais on préfère ce que vous avez fait sur votre dernier album ! »

A : En effet ! Le premier album de Motörhead que j’ai écouté était « Overkill » j’avais 14 ans alors et j’avoue n’avoir pas accroché... C’est « March ör Die » qui m’a rammené vers Motörhead, en partie grâce à son énorme production. Avez-vous déjà pensé à réenregistrer en studio les vieux morceaux avec un son plus actuel ?

M.D : Mais nous l’avons fait pour les jeux « Guitar Hero » et « Rock Band » ! Mais sur un album non... Il n’y a pas vraiment de raison pour faire ça. Nous n’avions déjà pas très envie de le faire pour les jeux vidéo alors... Mais ils voulaient que nous le fassions si nous voulions figurer sur ces jeux alors nous l’avons fait ! Mais pas sur un album, jamais.

A : Avez vous joué aux jeux ?

M.D : Nah ! Je suis nul à ces trucs là !

A : Il y a un autre jeu qui est sorti cette année autour de Motörhead , « Brütal Legend » ainsi qu’une BD appellée « Nous Sommes Motörhead ». Avez-vous le sentiment d’être passé du statut de groupe célèbre à celui de groupe culte, voire de légende ?

M.D : Non, on ne se ballade pas en se disant qu’on est devenu une légende ! On fait juste ce qu’on sait faire le mieux et ce qu’on aime ! Je le répète souvent, nous trois, on écrit surtout pour nous-mêmes... Si les gens aiment, c’est un bonus en quelques sorte ! On ne s’assoit pas autour d’une table en se demandant ce qui va plaire aux fans, on doit se satisfaire nous mêmes d’abord. Du coup, on ne se prend pas pour des légendes. Maintenant, on peut voir le truc d’un autre point de vue... Ce groupe existe depuis 34 ans, ce serait assez étrange que nous ne soyons pas devenus une sorte de légende malgré nous ! C’est cool, mais on y pense pas, on s’éclate c’est tout !

A : En parlant de s’éclater, Motörhead a toujours été entouré de symboles violents comme la créature de vos pochettes (Snaggletooth ndlr), les croix de guerre, etc et cependant lorsqu’on interroge les fans, Motörhead est toujours associé à l’éclate justement, au rire, à la liberté ! Comment expliquez-vous ce paradoxe ?

M.D : Oui c’est paradoxal ! Mais c’est dû à ce que l’on donne sur scène je pense... Nous n’avons pas de ligne de conduite politique ou religieuse. Si vous connaissez Lemmy, ce qui est le cas ainsi que nos fans, vous savez qu’il écrit surtout des chansons aux paroles sarcastiques, sur la stupidité des hommes en particulier. Il n’y a pas de message en général, surtout pas sur la guerre ! Nous sommes contre la guerre autant que n’importe qui, peut être même plus que beaucoup de gens, et Lemmy le premier !

A : Il y a un groupe qui a toujours été lié à Motörhead, je veux parler de Metallica... Ils ont appellé leur première démo d’après un album de Motörhead, il y a la chanson « Motorbreath », la dernière fois qu’ils ont joué à Paris ils ont fini leur show par « Stone Dead Forever » , etc et vous leur avez renvoyé l’ascenseur sur « Kiss of Death » avec une version explosive de« Whiplash »... Avez-vous en projet de faire quelque chose ensemble un jour ?

M.D : Cela pourrait être génial ! Il n’y a rien de prévu mais on est toujours ouvert aux suggestions... On a déjà fait des trucs à droite à gauche avec tellement de gens que tout est toujours possible !

A : Parlons un peu de toi Mikkey... Il y a quelques années tu as joué avec Helloween sur l’album « Rabbit don’t come easy »...

M.D : Ah ouais ! C’était quand déjà ? 2005 je crois ?

A : 2003 en fait ! C’était un disque fortement influencé par le métal des années 80. Est-ce que cette période et ce style de métal te manquait ?

M.D : (rires) Elle ne me manque pas parce que je suis toujours dedans ! Chaque style de musique a sa période, mais je pense qu’il reste encore de nombreux groupes qui continuent à sonner comme dans les années 80 et donc si tu veux trouver de nouveaux groupes qui sonnent comme ça, tu n’as qu’à te servir ! Mais je ne peux pas dire que ces années me manquent... Je m’y suis éclaté mais maintenant c’est le passé.

A : Y a-t-il d’autres groupes avec qui tu aimerais travailler sur ce type de projet ?

M.D : Environ un million de groupes ! Je suis un malade de Deep Purple mais j’aime beaucoup de choses, de la musique classique au Death Metal alors du coup, le choix est vaste !

A : Si tu devais choisir un seul album dans ta collection de disques ?

M.D : « Made in Japan » de Deep Purple, sans hésitation. J’adore par dessus-tout les vieux enregistrement live car il n’y avait pas de triche à cette époque, c’est du direct ! Rainbow en live, Deep Purple, Journey, Rush... que des putains de bons trucs !

A : Et ton album de Motörhead préféré?

M.D : Difficile à dire... J’aime particulièrement les trois derniers mais « Bastards » reste l’un de mes favoris même si « Sacrifice » est très bon, comme « Overnight Sensation » ou « We are Motörhead »... Mais je ne pourrais pas vraiment dire parce que pour moi c’est un peu différent ! Chaque album représente une certaine époque de ma vie... Certains étaient faciles à enregistrer mais la période était difficile pour nous, c’était dur de partir en tournée alors que d’autres qui semblent moins bons sont sortis pendant de bonnes périodes pour nous ! Mais pour répondre à ta question, j’aime énormement les trois derniers albums...

A : Je suis d’accord, mon préféré étant « Kiss of Death » en partie grâce à cette fameuse reprise de « Whiplash » où tu livres une performance incroyable. C’est d’ailleurs assez drôle de se dire que deux des plus grands groupes de rock au monde ont chacun un batteur scandinave ! Il se passe quoi là-bas ?

M.D : (rires) Je ne sais pas ! Mais c’est vrai que beaucoup d’excellents musiciens viennent de là, par contre dans notre cas c’est juste une coincidence ! Cependant, quand on regarde la production musicale suédoise, les suédois étant un peu les grands frères de la Scandinavie, on voit énormément de groupes sortir du lot ! C’est d’ailleurs étrange selon moi qu’on n’entende pas plus parler de ces groupes au niveau international.

A : Tu retournes souvent en Suède ?

M.D : Oui, j’y étais encore tout à l’heure, je suis parti de chez moi à quatre heure du matin !

A : Te souviens-tu du premier concert que tu as donné ?

M.D : Oui, j’avais sept ans et je jouais de la batterie dans une émission de télévision, c’était pas terrible (rires). Le suivant, j’avais dix ans...

A : Dernière question Mikkey... Y a-t-il encore un grand musicien que tu aimes que tu n’as pas encore eu l’occasion de rencontrer ?

M.D : Oh oui bien sûr... Il y en a trop qui me viennent à l’esprit ! Mais malgré tout, j’ai quand même rencontré la plupart des groupes que je vénérais étant plus jeune... mais il y a tellement de morts que j’aurais aimé rencontrer.

A : As-tu une attitude de fan quand tu rencontres ce genre de personnes, tu ne trouves pas tes mots, tu es intimidé ?

M.D : C’est normal d’être un peu nerveux dans ce genre de situation mais ce n’est pas lié à qui ils sont ! C’est surtout parce que l’on se fabrique une image de ces gens là pendant de nombreuses années et que parfois, quand on les rencontre, on est sacrément déçus ! Je ne citerai pas de noms mais dans certains cas, je me suis retrouvé face à de parfaits crétins ! Et ça a complètement détruit l’image que je me faisais d’eux... J’aurai même préféré ne jamais les rencontrer ! Par contre, j’ai adoré rencontré les mecs de Deep Purple, Thin Lizzy, Iron Maiden, Metallica, Judas Priest , Ronnie James Dio et Black Sabbath... Ronnie James Dio est un amour, c’est le mec le plus gentil de tout le rock business ! Pour quelques abrutis, il y a quand même beaucoup de mecs géniaux...

A : Et tu en fais partie Mikkey, merci d’avoir répondu si gentiment à nos questions !

M.D : Merci à toi !

(Interview et traduction : scRed)
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.