Interview David Roads (Airbourne) - 09/06/13 - Sonisphere Festival - France

Par Manu Le Barbu | le 07/07/2013 | Les autres articles sur le Métal

On the Road(s)!
Avoir le plaisir de rencontrer David Roads, guitariste d'Airbourne, donne envie de partager. Voici donc le résumé d'une petite interview bien sympa d'une demi heure réalisée au milieu du Galaxie d'Amnéville pendant le Sonisphere, quelques heures avant le set des australiens. On a parlé de tout et de rien, de musique surtout, mais aussi de Football Australien, de Bière et de Whisky ;-)
Interview David Roads (Airbourne) - 09/06/13 - Sonisphere Festival - France Actumusic : Bonjour David, tu as fait bon voyage ? D'où arrivez-vous ?

David Roads : Oui, tout s’est bien passé. Nous ne venons pas de très loin. Hier soir, nous avons joué au Rock am Ring, en Allemagne.


Actumusic : La première impression que j'ai eue en écoutant votre nouvel album "Black Dog Barking" est qu'il sonne très Heavy Metal et très 80's. Est-ce une évolution inconsciente ou une recherche volontaire ?

David Roads : Effectivement, nous aimons beaucoup de classiques des 70's ou 80's. Nous adorons des groupes très 80's comme Judas Priest, Iron Maiden et Metallica. Si tu mixes ces groupes, tu obtiens ce que nous sommes. Au début, on sonnait très Rock'n'Roll. Je pense qu'on n'aura plus ce son dans le futur. Avec les années, on évolue de plus en plus vers un style Rock'n'Metal.


Actumusic : Tu as dit que vous étiez influencés par Maiden, vas-tu assister à leur concert ce soir ?

David Roads : Oui, oui, bien sûr ! Je ne verrai pas tout le set puisque nous jouons juste après. Au moins, on verra le début. C'est toujours un plaisir de voir Iron Maiden !


Actumusic : Quelle est ta chanson préférée d'Iron Maiden ?

David Roads : Run to the Hills et la plupart des chansons du début. Mais j'aime bien quelques titres plus récents aussi !


Actumusic : Iron Maiden est un groupe qui a toujours la pêche près de 40 ans après sa création. Est ce un modèle pour vous ?

David Roads : Oh oui ! Iron Maiden est un exemple à suivre ! Beaucoup des groupes qui nous ont influencés ont disparu alors qu'Iron Maiden est toujours en tournée, toujours aussi agréable à voir en live. Nous avons fait une tournée avec eux il y a 2 ans et nous les avons vus de près. L'énergie qu'ils dégagent sur scène est très impressionnante. J'aimerais beaucoup être comme eux dans 20 ou 30 ans. Ce serait génial de continuer à tourner dans le monde entier comme eux !


Actumusic : Et vous aimeriez avoir votre propre avion, une sorte de « Airbourne One » ?

David Roads : Ah ouais, ça serait top ! Mais il faudrait que je passe mon brevet de pilote et ce n'est pas simple.


Actumusic : Ou vous embauchez Bruce Dickinson !

David Roads : Ce serait fantastique ! mais il paraît qu'il est très occupé…


Actumsuic : Revenons à Airbourne. Peux-tu nous en dire plus sur la façon dont vous composez vos titres ? Plutôt on the road ou en studio ?

David Roads : On travaille dès qu'on peut. Beaucoup de nos chansons sont écrites sur la route, comme pour le dernier album. Nous avons tourné très longtemps et beaucoup écrit. Nous composons un peu tout le temps, pendant les soundchecks, dans le Tourbus, à l'hotel... Après on rassemble le tout et on prépare le passage en studio. Mais, tu sais, on compose aussi beaucoup en studio et souvent jusqu'à la dernière minute !


Actumusic : Et où composez vous le mieux ?

David Roads : Sur la route ! Sur la route, tu es influencé par beaucoup de choses : une différente ville chaque jour, un concert différent, des gens différents... En studio, tu es dans une atmosphère confinée donc plus difficile d'avoir l'inspiration !


Actumusic : Quel est le pays où vous préférez tourner ?

David Roads : J'adore venir en Europe ! J'aime tous les pays d'Europe. J’adore la France : le vin, la cuisine... C'est fantastique !


Actumusic : Vous préférez le Sonisphere ou le Hellfest ?

David Roads : C'était très bien au Hellfest il y a 3 ans. Nous avons beaucoup aimé le Sonisphere en 2011. Donc, pour nous, c'est un peu pareil. Les conditions sont excellentes dans les 2 cas, on voit les fans français et les shows sont énormes !


Actumusic : Parmi tous les festivals de musique, lequel choisirais-tu en tant que spectateur ?

David Roads : Donington ! Le festival s'appelle maintenant le Download. Mais j'aimerais assister à un Donington des 80's. J'ai quelques enregistrements de cette époque et c'est fantastique !


Actumusic : Joel passe son temps à escalader des mats et faire des acrobaties. Vous avez une assurance pour lui ?

David Roads : Oui. On a une assurance. Mais ce serait très compliqué s’il y avait un accident. Donc on évite qu'il prenne trop de risques et fasse des choses trop dangereuses. On essaye de lui dire de faire attention. Si il tombe et meurt, le groupe serait fini. Mais bon, au final, il fait ce qu'il veut. Et ça rend Airbourne un peu différent.


Actumusic : Au début, vous sonniez comme AC/DC. Allez-vous enregistrer une reprise d'un de leurs titres un jour ?

David Roads : Oui, au début, on sonnait très AC/DC et on faisait des reprises. Mais on n'en a jamais enregistré. C'est encore un peu tôt. On est encore jeune pour enregistrer des reprises. On fera peut être un truc marrant, mais ce n'est pas une priorité. Dans le passé, il nous est arrivé de faire des bœufs avec des guitaristes de passages et de jouer Whole lotta Rosie ou ce type de chanson d'AC/DC.


Actumusic : Vous préféreriez faire une reprise d'Iron Maiden ou Judas Priest ?

David Roads : Iron Maiden, j'adorerais mais mes mains ne sont pas assez rapides !


Actumusic : Vos concerts sont fantastiques et vous avez déjà enregistré 3 albums. Avez-vous prévu de sortir un DVD Live ?

David Roads : Oui. On en parle et on se dit qu'il faut que l'on fasse quelque chose comme ça, Live DVD ou Live Album mais on manque de matériel. On a rien pour l'instant mais on devrait pouvoir faire ça prochainement. On n'a pas de concept concret mais j'espère qu'on va le faire un jour.


Actumusic : Tu as parlé de vin tout à l'heure. Tu préfères le vin ou la bière ?

David Roads : Les deux ! On adore le vin et la bière !


Actumusic : Bière australienne ou bière belge ?

David Roads : Surtout les bières belges et allemandes. J’adore les bières allemandes. Et pour le vin, j'aime le vin français. Pour ma part, je bois surtout du vin rouge, et j'aime les rouges français et australiens. Mais j'aime aussi beaucoup le Whisky, notamment les Single Malt d'Ecosse.


Actumusic : Quel est ton whisky préféré ?

David Roads : J'adore le Dalmore. Aberlour également, en version « Double Barrel » (ndlr : double cask, c'est à dire vieilli dans 2 types de fûts, ici fûts traditionnels et fûts de sherry). J'aime aussi le Bushmills, Whisky irlandais, plutôt le 16 ans. J'aime bien le Talisker également. Nous avons été en Ecosse et avons joué plusieurs fois à Glasgow. Nous y retournons plus tard dans la tournée et ce sera l'occasion de boire des bons Whiskies.


Actumusic : Tu as déjà visité une distillerie ?

David Roads : Oui, bien sur ! Nous avons été à la distillerie de Tullibardine pendant un jour de repos. Et c'était fantastique !


Actumusic : Et une dégustation de vin en France ?

David Roads : On ne l'a jamais fait. Mais dès qu'on peut caser ça sur un jour de repos pendant une tournée, on le fait !


Actumusic : Si tu avais la chance de pouvoir faire une jam session avec des musiciens de ton choix, vivants ou morts, qui choisirais-tu ?

David Roads : Super difficile ! Il y a tellement de musiciens avec lesquels j'aimerais jouer. Certainement John Fogerty de Creedence Clearwater Revival comme chanteur. Pour le guitariste : Pete Townshend des Who. Phil Rudd d'AC/DC à la batterie. Et Cliff (NDLR : Burton bien sur !) à la basse. Ce serait fantastique, mais c'est hélas irréalisable !


Actumusic : Vous êtes connus, entre autres, pour votre titre Running Wild, un de vos premiers succès. Aimes-tu Running Wild, le groupe allemand ?

David Roads : Je ne les connais pas. C'est un groupe de reprises ou ils ont leurs propres chansons ?


Actumusic : Ils ont toujours joué leurs propres chansons. C'est un vieux groupe créé au début des 80's. Si tu as 5 minutes, n'hésite pas à jeter un coup d'oeil !

David Roads : Avec plaisir, j'adore découvrir ds groupes ! Et si ils sonnent heavy 80's, c'est une bonne idée d'aller y faire un tour.


Actumusic : Tu es australien, un pays très sportif. Quel est ton sport favori ? Le rugby ?

David Roads : Nope ! Pas le rugby. J'aime le football australien. Je jouais quand j'étais plus jeune mais plus maintenant. Mais je suis toujours les résultats quand je suis en tournée, particulièrement maintenant car on est en pleine saison. Avec les nouvelles technologies, je peux suivre le championnat partout où je me trouve. Avec le web, les apps sur mobile, c'est vraiment facile. Et quand je suis à la maison, je regarde à la TV. Mon équipe préférée, ce sont les Cats, l'équipe de Geelong (NDLR : ville de l'état de Victoria, proche de Melbourne, au sud est de l'Australie, face à la Tasmanie). Et ils sont deuxième du championnat en ce moment, donc je suis les résultats de très près !


Actumusic : Et comment décrirais tu le Football Australien à quelqu'un qui ne connait pas ce sport ?

David Roads : Ca ressemble à un mix de rugby, de soccer (NDLR : football avec un ballon rond!) et un peu de basket-ball. Ce n'est pas comme le football américain où les matchs s'arrêtent très fréquemment. Au Football Australien, on joue en continu, comme au soccer. On peut prendre le ballon à la main, faire quelques pas et le passer en tapant dedans avec le poing ou dribbler au sol. Il y a 4 poteaux. 2 grands pour marquer 6 points et les petits sur les côtés pour marquer 1 point. C'est un sport où on marque beaucoup de points. On arrive souvent à plus de 100 points par équipe. C'est très rapide, très dur. Les joueurs n'ont pas de protection hormis le protège dent. Des gaillards de plus de 100 kilos se plaquent et se rentrent dedans en y allant à fond. C'est un sport rugueux et j'adore ça !


Actumusic : Vous avez eu la chance d'avoir Lemmy dans plusieurs de vos videos. Quelles sont vos relations avec lui ?

David Roads : On ne le voit pas souvent. On le croise en tournée sur des festivals et on se dit bonjour. C'est un type fantastique. Il est dans ce business depuis tellement longtemps qu'il connaît tout le monde. C'est une sorte de « parrain » du Rock'n'Roll !


Actumusic : Comment l'avez vous convaincu de conduire un camion dans votre clip ?

David Roads : En fait, on avait besoin d'un gars juste comme lui. On a pensé à lui. On en parlé à notre manager qui a appelé son manager et il a accepté. Ce qui a simplifié la chose, c'est qu'on a tourné à L.A. Et qu'il habite là bas. C'est un type fantastique !


Actumusic : Votre notoriété est grandissante. Les artistes connus peuvent aider des grandes causes, comme RJ Dio avec Hear'n'Aid dans les 80's. Quelle cause voudriez-vous servir ?

David Roads : C'est un sujet récurrent mais on est tout le temps sur la brèche. C'est le genre de chose que nous aimerions faire. Mais même si on est connus, on est musiciens, donc trop pauvres pour financer des œuvres de charité nous mêmes ! On aimerait faire comme Angelina Jolie, l'actrice, qui supporte des communautés et aide des gens qui sont dans des situations difficiles à vivre dans de meilleures conditions. On pourrait effectivement prêter notre image pour une cause mais pas projet à court terme.


Actumusic : Ready to Rock est un vieux titre réenregistré sur le dernier album. Allez-vous réenregistrer d'autres vieux titres sur les prochains albums ?

David Roads : Peut-être. C'était logique de commencer par Ready to Rock, c'était notre premier succès, notre premier titre un peu connu. On fera peut être quelques uns des autres titres de cette période mais ce n'est pas certain. C'était surtout Ready to Rock qu'il fallait réenregistrer !

Actumusic : Quelle était l'idée derrière ce réenregistrement ?

David Roads : L'enregistrer dans de meilleures conditions bien sûr. Mais aussi l'améliorer. La structure de la chanson n'était pas bonne pour un titre devant figurer sur un album. C'est une chanson que nous avons enregistré il y a 10 ans et elle n'était pas au niveau. Elle fut enregistrée avec de petits moyens. Maintenant nous avons progressé en tant que groupe, nous avons plus d'expérience, nous avons aussi un producteur, donc nous pouvions faire mieux qu'il y a 10 ans.


Actumusic : Si vous en réenregistrez une autre, laquelle choisirez vous ?

David Roads : Stand And Deliver est un titre sentimental pour Airbourne. Ce titre représente ce que nous sommes, nos valeurs. C'est une chanson que l'on réenregistrera probablement un jour.


Actumusic : Pour finir, as-tu un message pour les fans français d'Airbourne ?

David Roads : on est resté un peu de temps sans vous rendre visite mais on ne vous oublie pas. On continue notre tournée avec quelques festivals et on revient en tête d'affiche en novembre/décembre. On fera plusieurs dates en France (NDLR : 4 dates, Paris, Lyon, Strasbourg et Toulouse). Merci de votre soutien et… Keep on Rockin' !
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.