Interview Alestorm - Hellfest 2015

Par Manu Le Barbu | le 02/10/2015 | Les autres articles sur le Métal

Le Hellfest a été l’occasion de rencontrer Christopher Bowes et Gareth Murdock, respectivement chanteur / clavier / fondateur et bassiste d’Alestorm. Un écossais et un irlandais un peu (beaucoup) déjantés, voilà qui présentait des risques de dérapage… Au final, une interview qui s’est rapidement transformée en discussion de comptoir…
Interview Alestorm - Hellfest 2015 Votre nouvel album est sorti il y a un an. Quel bilan tirez-vous ?
Christopher : Nous, on l’aime toujours et les fans aussi !
Gareth : On l’aime même de plus en plus et les fans aussi ! A chaque fois qu’on sort un album, il est meilleur que le précédent.

Avec la sortie de ce nouvel album, vous avez modifié votre set-list. Quel a été la réaction des fans ?
Christopher : Oui, on a ajouté quelques titres qui marchent d’ailleurs très bien en concert. Mais on a fait en sorte de garder tous les titres que nos fans adorent comme Keelhauled. Si on l’enlève, on pourrait avoir des problèmes…
Gareth : L’objectif, c’est de construire une set list qui soit toujours équilibrée entre anciens et nouveaux titres. Il faut un peu de renouvellement tout en évitant de priver les fans des titres qu’ils adorent. Comme ça tout le monde est content !
Christopher : On voit des groupes qui rajoutent tous les titres du nouvel album dans leur set list pour faire de la promo et suppriment les anciennes chansons. Nous, on ne fera jamais ça.

Parmi les nouveaux titres, quel est celui que les fans préfèrent ?
Gareth : "Drink" clairement. Ce titre marche très très bien. On a une vidéo promo qui a très bien marché et tout le monde connait cette chanson maintenant. D’ailleurs, quand tu as une vidéo promo, le morceau fonctionne ensuite mieux en live. Donc sur les set-lists, il faut mettre les titres pour lesquelles tu fais des vidéos. Donc si tu veux qu’une chanson soit sur la set-list, t’as qu’à faire une vidéo. C’est simple les set-lists, non ?
Christopher : Les gens aiment bien MagneticNorth également.
Gareth : Pour laquelle on a aussi une vidéo. Faut faire des vidéos, y’a que ça de vrai !

Les paroles de "Drink" disent « nous sommes ici pour boire votre bière ». Vous ne vous seriez pas trompés de pays ?
Christopher (montrant les canettes vides sur la table devant nous) : Ben non. On vient de boire vos bières !
Gareth : Bon, c’est vrai qu’en France, on devrait remplacer « bière » par « vin », on serait gagnants !

Et vous préférez le vin ou la bière ?
Gareth : Je préfère le vin.
Christopher : Moi, je préfère le cidre ! On a bu du bon cidre français hier. On dirait qu’on est tombé dans la bonne région de France pour le cidre. C’est une bonne nouvelle !
Gareth : C’est vrai qu’hier à Nantes, on a bu du très bon cidre. Donc on devrait chanter « We are here to take your cider » !
Christopher : Mais ça sonne moins bien et quand tu es en Belgique, ça ne marche plus !
Gareth : Et en plus, on aime bien le vin aussi. J’adore les vins pétillants comme le Champagne.
Christopher : Moi, ce sont les vins moelleux, avec ce petit côté sucré. C’est très agréable. Même les vins plus liquoreux comme le Moscatel, un vin espagnol (NDLR : et portugais) sucré et très bon. J’en boirais des litres !

Et tant qu’on y est, quelle est votre bière favorite ?
Christopher : Clairement les bières belges. Ces bières à 9% d’alcool avec un goût affirmé et plein de saveurs. Quand il y a un vrai goût bien présent avec un peu de complexité aromatique, j’adore.
Gareth : Moi aussi, ce sont les bières les plus fortes parce qu’elles ont du goût. J’aime les bières vraiment très forte, du genre les plus fortes, celles qui dépensent 10%, genre 12, 13%. Comme la Bière du Démon (avec l’accent français). En résumé, on aime tout ce qui a du goût et on déteste ce qui est fade. Pour la bière comme pour le reste.
Christopher : Par contre, il y a des bières fortes que je n’aime pas tellement. Les bières allemandes, par exemple, elles ont toutes le même goût. C’est chiant ! Et puis, tous les nouveaux trucs, genre IPA et compagnie, je ne suis pas grand fan.
Gareth : Ça dépend, il y en a qui ont un goût de chiotte mais certaines sont bonnes ! Bon, désolé de te chambouler ton interview, mais toi, quelle est ta bière préférée ?

La Kwak !
Christopher : Cool ! Excellent choix. En plus, le verre a une forme très drôle. Et si tu verses de la bière dans ce verre à quelqu’un et que tu lui demande de faire « cul sec », il s’en fout partout à cause de la forme du verre. C’est fun. J’adore !

En tout cas, vous avez l’air de bien vous marrer en tournée. D’ailleurs, vous parlez beaucoup de « Fun » dans vos interviews. Qu’est ce qui selon vous rend votre vie « Fun » ?
Christopher : C’est un état d’esprit. On est dans un trip où on monte sur scène pour se marrer et pas pour gonfler nos muscles et montrer qu’on est les plus forts. Et quand on a envie de faire un truc, on le fait même si c’est débile. Et bizarrement, les fans aiment bien nos âneries. Donc coup, tout se passe bien !
Gareth : Le truc, c’est qu’on ne se prend pas au sérieux et qu’on ne prend pas la musique trop au sérieux. Il y a trop de groupes qui sont sérieux, veulent réussir, sacrifie tout pour la musique. Ce n’est pas notre style. On veut juste s’amuser. Et il se trouve que c’est en faisant de la musique qu’on se marre le plus… Et visiblement, ça fait aussi marrer les spectateurs, donc tout va bien.

Au début de la vidéo de « Drink », on voit des jeunes filles qui prient puis qui partent en vrille. C’est du Fun ou vous voulez faire passer un message ?
Gareth : C’est du fun. Nous ne sommes ni pour, ni contre les religions. Je viens d’Irlande du Nord, un pays où on est supposé choisir un camp. Et j’ai toujours tout fait pour ne pas choisir. Je ne crois pas en Dieu mais au lieu de lutter contre la religion, je l’ignore. Si tu crois en Dieu, vas à l’église. Moi, je n’y vais pas mais je ne vais pas t’empêcher d’y aller. Je suis totalement neutre.
Christopher : C’est du pur fun. On cherche à faire des trucs marrants. On n’est pas là pour faire passer des messages en faveur de qui que ce soit ou contre quoi que ce soit.

Quel a été le process de réalisation de la vidéo ?
Christopher : On a bossé avec une société de production qui a eu toutes les idées. On a juste validé que ça convenait à notre musique mais on n’a rien créé nous même. On ne fera jamais ce type de trucs nous même car on n’a pas les compétences. Nous, on fait de la musique. On a d’ailleurs, une autre vidéo qui va sortir. Ca va ressemble à du Lady Gaga.

Vraiment ?
Christopher : Oui. Pour de vrai. Promis. Juré !
Gareth : On va perdre des fans mais on va en gagner d’autres. C’est la vie !

Quand vous écrivez une chanson, comment ça se passe ? Vu vos textes, ça doit être assez délirant.
Gareth : En fait, on choisit un sujet et on attaque. Genre : « et si on faisait une chanson sur les jambes de bois ? ». Et alors là, on attaque et on se met à écrire une chanson sur les jambes de bois. C’est aussi simple que ça.
Christopher : En fait, on fait de la pop music.
Gareth : Mais de la pop music avec des grosses guitares.
Christopher : Oui mais ça reste de la pop musique. On est dans cette démarche là. On regarde ce qui amuse les gens, ce qui les fait marrer et on écrit dessus. C’est aussi simple que ça.

Dans la vie de tous les jours, vous observez les gens ou vous buvez plutôt une pinte pour trouver l'inspiration ?
Gareth : Oui et non. C’est moins organisé que ça...
Christopher : En fait, non. Quand j’ai commencé à écrire je ne buvais pas d’alcool. Et je ne mes suis pas mis à boire pour avoir des idées ! J’avais 16 ans…

Vous êtes catégorisés « Pirate Metal », un genre inventé pour qualifié la musique de Running Wild. Ce groupe vous a-t-il inspiré ?
Gareth : Bof. Pirate Metal, Pirate Metal, il faut le dire vite… Et puis Running Wild, je les ai découvert la semaine dernière.

Vraiment ?
Gareth : Non je déconne. Mais pour de vrai, c’était l’année dernière. Donc pour moi, ça n’a pas été une source d’inspiration… Et franchement, ce n’est pas vraiment mon style préféré. Et puis, franchement, ça ne ressemble pas vraiment à notre musique. C’est un problème d’étiquette.

Justement, quel genre de musique écoutez vous ?
Gareth : Bien sûr, on écoute du Metal mais pas que ça. On écoute beaucoup la radio. Tout ce qui passe à la radio.
Christopher : On écoute beaucoup de pop music. D’ailleurs, ça nous inspire pas mal. Et pour boucler avec ta question de tout à l’heure, écouter la radio et notamment de la pop contribue à notre process d’écriture. Je dirais même que ce qu’on entend à la radio a une influence certaine sur nos compositions.
Gareth : Je te sens dubitatif mais c’est vrai. On dit beaucoup de conneries mais je te jure qu’écouter de la pop a un rôle important dans la composition des chansons. En effet, ça nous permet de savoir ce que les gens aime à un moment donné et d’être dans l’air du temps.
Christopher : Ça nous donne des idées. On peut avoir des idées en écoutant tous les types de musique. Pas seulement en écoutant du Metal. Et puis, si on est un groupe de Metal un peu différent des autres, c’est surement parce qu’on écoute pas que du Metal ! Pour ma part, j’adore les country music.

J’ai lu dans une de vos interviews mais je croyais que c’était une blague !
Christopher : Non, c’est vrai. J’aime la country bien « cheesy », bien « naze ». Mais j’écoute aussi beaucoup d’autres styles.
Gareth : En fait, je crois qu’il n’y pas de style musical que l’on déteste. On écoute de tout mais vraiment de tout !

Ce sera le mot de la fin. Merci à tous les deux et bon show !



Photo
© P.Cremin - www.blackstage-photography.com
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.