In The Guise Of Men - Double Gig - Carvin/Lievin

Par Damned | le 03/07/2013 | Les autres articles sur le Métal

Battle in the North
- "Eh, les In the Guise, j’ai une question. Je comprends rien à vos annonces de concert : le 1er juin vous jouez où exactement... ? Carvin ou Lievin ?"
- "Les deux, cher ami, les deux... En fait, tellement on aime les villes qui finissent par "vin" qu'on fait deux concerts le même soir "

Fatalement, lorsque les dates ont été annoncées, le groupe a dû faire face à ce genre de questions. Entre nous quel musicien normalement constitué s'engagerait la dedans ?
Car une fois l’excitation du défi passée, la vilaine réalité se met en place : double déballage de matos, double installation, double balance, double galère de son, double sandwich au jambon, double demi (une pinte s’il-vous-plait), double dépense d’énergie, double remballage de matos... Même pas peur ! Ce soir, ils auront donc carrément joué deux fois l’intégralité de l’EP Ink paru il y peu (relisez la chronique par ScRed : 'In The Guise of Men Ink').

Double gig, same day, different places.

En live, In The Guise Of Men, c’est un mentos dans une bouteille de Coke. Beaucoup plus énervés que sur album mais toujours terriblement en place, c’est véritablement sur scène que leur musique explose. La batterie de Stéphane, ultra-véloce et proposant une diversité de jeu vraiment impressionnante, associée à Thomas, bassiste en béton armée, donnent toute l’assise rythmique nécessaire pour laisser la guitare et le chant partir en furie incontrôlable. Sorte de toupie rebondissante, Olivier le guitariste est un terroriste de la 6 cordes. Une telle énergie sur deux concerts d’affillée est presque un manifeste pour l’hyperactivité. Quant au chant, Krys est plus agressif qu’en studio (bien vu !), il met vraiment en valeur le côté barré des compos avec hargne. Un conseil : ne donnez jamais à manger à ces deux là après minuit...

Et c’est avec une décontraction à la hauteur de leur interprétation habitée et faisant preuve d’une vraie symbiose de groupe qu’il assureront à 100% les deux set, finalement trop courts ! Impossible de passer à côté de « Violent overthow » et son break de malade. Ni de la rythmique tellurique de « Suicide shop ». Quant à « Drowner » et « Dog to man transposition », leurs refrains, imparables, resteront gravés longtemps dans le crâne de ceux qui étaient présents. Cette dernière donnera d’ailleurs lieu à un happening final de dégénéré (amené à rester légendaire) lors du second concert.
Je m’en était douté lors de l’écoute de l’EP, j’en ai la preuve maintenant, ces mecs sont fous. Et quand on sait que Talent = Travail + Folie, une solution de l’équation se trouve dans In The Guise Of Men. Vraiment hâte de les voir sur des plus grosses scènes maintenant.. !


Set List Carvin

Blue Lethe
Sale Paradise
Suicicide Shop
Violent Overthrow
Drowner
Dog To Man Transposition


Set List Liévin

Blue Lethe
Violent Overthrow
Suicicide Shop
Drowner
Sale Paradise
Dog To Man Transposition

Photos
© J.Salitra
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.