Gonzaï XIX : Kid Congo - Experimental Tropic Blues Band @ La Maroquinerie - 29/11/2013

Par Séverin | le 20/12/2013 | Les autres articles sur le Rock

Garage Fever
Soirée hautement rock’n’roll à La maroquinerie pour ce début d’hiver. C’est la soirée Gonzaï, le magazine se paie le luxe depuis pas mal de temps de programmer des soirée au line up impeccable. Ce soir c’est encore réussit, au programme Les Tigres du Futur ; The Experimental Tropic Blues Band et Kid Congo & The Pink Monkey Birds.
. Arrivé hélas trop tard pour voir les Tigres du Futur, j’ai débuté la soirée directement par les belges d’Experimental Tropic Blues Band qui a réussit a faire monter très haut la pression avec son garage punk primaire et jouissif. J’avais découvert il y a quelques temps ce combo qui avait tendance à singer le Jon Spencer Blues Explosion, de leur nom de groupe, en passant par la formation du groupe (2 guitares, une batterie), même leur album est produit par Jon Spencer. Au final sur album le groupe sonne étrangement comme le Blues Explosion, même production et mêmes effets de style. Pourtant ce soir on sent un groupe qui a complètement digéré ses influences et laissé de côté son mentor pour être plus personnel sans perdre en efficacité. Leur set fait l’effet d’une bombe et toute la salle prend une bonne claque devant le show où compos et énergie ont mis tout le monde d’accord.

Arrive le tour de Kid Congo, on va voir le Kid pour pleins de raisons, certains viennent voir l’ancien guitariste des Cramps, d’autres l’ancien leader du Gun Club, moi je viens voir l’homme qui a pondu le génial album Dracula Boots sous son propre nom et qui est devenu un de mes albums fétiche. Dès le début du concert on sent le changement d’univers, l’ambiance est plus posée, Kid Congo n’est pas une bête de scène et les Pink Monkey Birds non plus. Visuellement le concert est assez statique, pourtant il sait tenir un public à la baguette et l’emmener où il veut. Kid Congo réussira à retourner la salle doucement et surement en jouant des morceaux de tous ses groupes passés et actuels. On croise donc des titres des Cramps, du Gun Club, des anciens albums du Kid et les morceaux du dernier album. Dans le public c’est l’orgie, ambiance punky à souhait, les photographes et le caméraman qui filme l’événement ont du mal faire leur job, une doc martens croise méchamment ma tête pendant que je prends quelques photos. Pas vu venir du tout, ça réveille. Le temps passe vite, le rappel de deux morceaux ne me suffit pas, j’en veut encore… Je serai au prochain concert c’est sur!


Photos
© Séverin Pignol - www.facebook.com/pages/I-SHOOT-THE-BAND/375915465822947
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.