Glee Cast - "The Rocky Horror Glee Show"

Par Scred | le 31/10/2010 | Les autres articles sur le Rock

Gleek
Quelle meilleure façon de célébrer Halloween que de se replonger dans l’ambiance déjantée et outrancière du « Rocky Horror Picture Show », de très loin la comédie musicale la plus géniale jamais écrite ? On y trouve tout ce qu’on aime, du rock, de l’humour, des frissons et du sexe sans oublier le principal, une énorme dose de mauvais goût !
Glee Cast - "The Rocky Horror Glee Show" Et ça tombe bien car ce soir la série musicale Glee qui cartonne aux USA en ce moment consacre un épisode spécial Halloween au « Rocky Horror Picture Show », chose étonnante car d’ordinaire, Glee est un programme plutôt lisse et plein de bonnes intentions, à des kilomètres de l’ambiance sulfureuse qui émane de l’œuvre de Richard O’Brien.

Pour les retardataires ou les plus jeunes qui ne seraient pas encore familiers des aventures de Brad et Janet au pays des travestis transylvaniens, voici un petit résumé de l’intrigue. Nous suivons la lente descente aux enfers d’un couple banal, Brad et Janet, qui tombe en panne d’essence en plein orage devant la porte d’un manoir sinistre. A l’intérieur, ils découvriront une population de monstres étranges, un bossu lubrique, une soubrette gothique et le propriétaire des lieux, un docteur Frankenstein travesti qui travaille à la création d’une poupée gonflable vivante destinée à soulager ses besoins sexuels démesurés. Pas mal pour une heure de grande écoute, mmh ?

Malheureusement, et c’était prévisible, la troupe de Glee a très largement édulcoré le propos afin de ne pas trop choquer les jeunes oreilles de leur public… On trouve sept titres sur la bande son de l’épisode, du « Science Fiction Double Feature » qui ouvrait le film original au fameux « Time Wrap » avec sa chorégraphie inimitable en passant par le terrifiant « Sweet Transvestite » qui n’a désormais plus rien de scandaleux puisque c’est une fille qui le chante !

Si, vous avez bien lu !

Il faut croire qu’une fille travestie en garçon a quelque chose de plus acceptable pour l’Amérique du XXIème siècle (Damn it !), il y a encore du boulot décidément. D’autant plus que le relookage ne s’arrête pas là, les auteurs ont remplacé le mot « transsexual » du refrain original par « sensational » ! On croit rêver.

Pour le reste, il faut leur accorder ça, c’est plutôt agréable d’entendre des chansons comme « There’s a light » ou « Damn it, Janet » réenregistrées avec une production digne de ce nom. Certes, on perd beaucoup de l’aspect culte de la chose mais c’est toujours agréable de redécouvrir ces chansons que l’on connait par cœur interprétées par d’autres voix. Et puis après tout, ce n’est qu’une émission de télévision !

Ceci dit, j’espère fortement que les fans de Glee qui découvriront l’univers du « Rocky Horror Picture Show » ce soir auront envie de se plonger dans le chef d’œuvre original, au point de les retrouver un jour dans une des nombreuses salles de cinéma qui le projette encore aujourd’hui munis de leur bouteille d’eau, de leur sac de riz, d’un journal, d’un rouleau de papier toilette et d’un drapeau écossais. Pourquoi faire ? Si vous ne le savez pas encore, rendez-vous au Studio Galande (42 rue Galande à Paris) tous les vendredis et samedis soir afin de rentrer dans la famille des mordus des midnight movies !

It’s just a jump to the left…
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.