Donnie Vie - "Extra Strength"

Par Scred | le 29/03/2010 | Les autres articles sur le Hard Rock

Objet du Culte
Quelle est la définition d’un groupe culte ?
Donnie Vie - "Extra Strength" En général, il s’agit d’un groupe qu’une poignée de fans chérit au fond de son coeur suite à l’écoute de leurs premiers albums, disques souvent géniaux mais à coup sûr passés inaperçus à l’époque de leur sortie. Et dans la grande famille des oubliés du rock, Enuff Z' Nuff pourrait occuper l’une des meilleures places !

Originaires de Chicago, Enuff Z’ Nuff sort son premier album éponyme en 1989, une pochette noire frappée d’un signe « Peace & Love » vert fluo. Le disque, petit chef d’oeuvre de Hard FM, mélange habilement un son résolument heavy avec solos assassins et riffs efficaces avec des compositions directement inspirées par leur groupe fétiche, The Beatles (qu’ils remercient en lettres capitales dans les crédits de l’album). Carton plein, la critique applaudit et le public tend l’oreille...

Deux ans plus tard sort l’album « Strength », bien plus abouti avec des titres plus complexes et une production à la hauteur du projet mais malheureusement le public ne suit plus... Metallica et Guns n’ Roses imposent leur domination mondiale et les « good boys » d‘Enuff Z’ Nuff font pâle figure face aux monstres de la côte ouest. Le groupe continue malgré tout à enregistrer des albums (souvent excellents mais uniquement distribués aux USA) et à tourner inlassablement, dans l’indifférence générale.

Vous l’aurez compris, je fais partie des gens qui regrettent cet état de fait, tant les deux premiers albums d’Enuff Z’ Nuff sont pour moi des diamants bruts qui devraient figurer dans toute collection de disques digne de ce nom... Alors quand j’apprends que le chanteur d’Enuff Z’ Nuff, Donnie Vie, s’est amusé à réenregistrer l’album « Strength » en acoustique juste pour le plaisir, que voulez-vous, j’ai une érection capillaire !!!

Bon d’accord, l’album « Extra Strength » date de 2007, il a fallu du temps pour que la nouvelle traverse l’Atlantique mais il est bien là et c’est ce qui compte ! On y retrouve donc l’intégralité du « Strength » original revisité par son auteur entre blues acoustique (« Long way to go », « Heaven or Hell »), country folk (« In crowd », « It’s no good », « The world is a gutter ») et ballades pop solidement ancrées à Liverpool (« Time to let you go », « Mother’s eyes », « Bue Island »). Le résultat est bluffant, les nouvelles versions ne font qu’accentuer l’excellence des compositions originales, notamment sur des titres comme le sublime « Goodbye » qui arracherait des larmes à un CRS ou encore sur « Baby loves you », servi avec une guitare électrique branchée à sec dans un ampli et rien de plus, comme on chante tout seul dans sa chambre d’ado les chansons que l’on aime...

Scotchant !

Cerise sur le gâteau, Donnie Vie nous gratifie d’une reprise des Beatles (« In My Life ») absente du « Strength » original, juste histoire de dire « c’est de là que je viens ».

Ben moi, j’en reviens toujours pas... Il paraîtrait que l’homme s’apprêterait à faire subir le même traitement aux autres albums d’Enuff Z’ Nuff, moi je dis banco !
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.