Album - page 20

The Vaccines

The Vaccines - "What did you expect from The Vaccines?"

Ecrit par Scred | 26/04/2011 | Album

Sur Ordonnance

Voilà des petits gars qui ont tout compris… A l’heure où l’Angleterre ne cesse de chercher sa relève (même si, comparé à notre propre scène rock hexagonale, on peut se demander si nos amis britons ne seraient pas un tantinet difficiles !), à l’heure disais-je où chaque nouvelle étincelle de nouveauté enflamme le brasier des rock critics d’outre manche, The Vaccines semble avoir décidé de mettre tout le monde d’accord en piochant allègrement un peu partout, du moment que ce soit chez des gens de bonne compagnie. Et devinez quoi ? Ça marche.


The Sonics

The Sonics - "8"

Ecrit par Scred | 24/04/2011 | Album

L'origine du monde

Lorsque l’on demande à Philippe Manœuvre quel est pour lui le groupe de rock ultime, sa réponse tombe sans la moindre hésitation : The Sonics. L’histoire du rock n’ roll est jalonnée de ces groupes météores, connus d’une poignée d’initiés qui célèbrent leur légende dans leur coin et parfois s’en servent pour faire avancer la cause lorsque les initiés en question sont également musiciens. The Sonics appartient à cette catégorie de groupes injustement méconnus qui ont pourtant exercé une influence décisive dans les coulisses de notre musique fétiche.


Cokpit

Cokpit - "Break The Line"

Ecrit par Scred | 20/04/2011 | Album

Décollage immédiat

Je me demande parfois si je ne suis pas un peu snob… En effet, il suffit qu’on me parle d’un groupe de jeunes rockers français pour que je sente mon poil se hérisser ! C’est injuste mais que voulez-vous, cette allergie s’est quelque peu développée au contact du matraquage de la pop faussement garage de certaines formations hexagonales promptes à faire grimper les adolescentes au rideau…


The Black Crowes

The Black Crowes - "Live at The Fillmore 19/12/11"

Ecrit par Scred | 18/04/2011 | Album

Plumes à Tifs

Par où commencer ? Cela doit être le troisième ou quatrième papier que je fais sur les Black Crowes et à chaque fois c’est la même chose… Comment vous expliquer que ces mecs là sont les meilleurs, mmh ? Comment vous raconter la classe immense qui habite chacune de leurs chansons au parfum de sixties légèrement fanées ? Comment, enfin, vous exprimer le chagrin qui me noue les tripes au moment de chroniquer ce qui est, peut-être, le chant du cygne de ces corbeaux psychédéliques ? Hein, comment ?


Paul Simon

Paul Simon - "So beautiful or so what"

Ecrit par Scred | 12/04/2011 | Album

Mondial Park

Nombreux sont ceux qui, comme moi, furent traumatisés par « Graceland », le chef d’œuvre de Paul Simon sorti en 1986, qui fût pour beaucoup le point de départ de la démocratisation de ce que l’on a appelé la « World Music », faute de meilleur qualificatif. Sur cet album, Paul Simon mélangeait avec bonheur ses mélodies finement ciselées à l’esprit de la musique traditionnelle sud africaine, avec chœurs zoulous et instruments locaux de rigueur. Depuis lors, Simon a poursuivi son voyage musical et ses expériences avec beaucoup de brio sur une poignée de disques sans cependant retrouver la magie de « Graceland »… Jusqu’à aujourd’hui.


Cascadeur

Cascadeur - "The Human Octopus"

Ecrit par Scred | 11/04/2011 | Album

Vol Planant

Curieux objet que cet album… « The Human Octopus » attire l’œil avant de faire du charme à l’oreille, grâce au concept proposé par son auteur, le mystérieux Cascadeur. Des artistes qui se dissimulent le visage, on connaît, de Daft Punk à Slipknot pour prendre les deux extrêmes du spectre musical (les rappeurs encagoulés de comptent pas), rien de nouveau sous la lune. Pour autant, Cascadeur se démarque de ses collègues par le décalage produit par la rencontre de son nom, de son image (un masque de catcheur mexicain sous un casque et une combinaison de pilote) et de sa musique. En effet, à défaut des acrobaties vertigineuses auxquelles on pourrait s’attendre, Cascadeur nous propose un vol planant…


Lisa Ekdahl

Lisa Ekdahl - "Live at the Olympia"

Ecrit par Scred | 07/04/2011 | Album

Diva

Un peu de douceur dans ce monde de brutes… La délicieuse Lisa Ekdahl nous fait un magnifique cadeau en publiant ce live enregistré chez nous, à l’Olympia, le premier album en concert de sa carrière et c’est nous qu’elle a choisi ! Je ne sais pas pour vous mais moi je reçoit le message cinq sur cinq, nous sommes son public préféré ! Et comme elle a raison, tout comme nous avons raison d’adorer cet ange échappé du paradis du jazz…


Amon Amarth

Amon Amarth - "Surtur Rising"

Ecrit par Scred | 06/04/2011 | Album

Ragna Rock

Que les cors résonnent dans les plaines et les tambours retentissent sous la montagne car par la hache de Gurdil, Amon Amarth est de retour ! Après trois ans de silence passés vraisemblablement à écumer les contrées sauvages en buvant moult cornes d’hydromel, nos amis vikings signent avec « Surtur Rising » un album fort bien troussé qui ravira tout autant le barbare des collines que le nain grincheux au fond de sa mine.


Pearl Jam

Pearl Jam - "Vs & Vitalogy"

Ecrit par Scred | 05/04/2011 | Album

20 ans du matin

Je me souviens parfaitement de ma première écoute de « Vs ». Tous mes potes ne juraient que par le « Nevermind » de Nirvana, s’acharnant à reproduire sur leur guitare les quatre fameux accords qui sentaient l’esprit adolescent (ce qui tombait bien, vu notre âge) et de mon côté, j’avais envie d’être différent. Plus intelligent. Moins con que l’abruti qui avait séduit mon ex en lui susurrant « Come as you are » sur une corde en tous cas… Du coup, je suis allé voir la concurrence.


Foo Fighters

Foo Fighters - "Wasting Lights"

Ecrit par Scred | 04/04/2011 | Album

Et la lumière Foo

Peu nombreux étaient ceux qui misaient un kopeck sur la suite de la carrière de Dave Grohl après l’explosion en plein vol de Nirvana… Il est vrai que dans l’histoire du rock, ils sont rares les batteurs qui ont survécu à la mort de leur groupe, surtout si le groupe en question faisait figure d’icône de sa génération. Pour le public, Nirvana c’était Kurt Cobain et deux mecs qui jouaient derrière lui, même si c’est injuste et débile, c’est comme ça.