Def Leppard - Hellfest 2013

Par Manue Fée C. | le 28/07/2013 | Les autres articles sur le Métal

Vendredi 21 Juin - Mainstage 1
Pour la première fois depuis dix-sept ans en France, et avec un spectacle rodé à Las Vegas, notamment dédié à « Hysteria », l’album qui a fait leur succès, lorsque Def Leppard s’annonce en tête d’affiche de cette première journée de Hellfest 2013, il fallait bien s’attendre à une densité de population accrue sur le parterre de la Main Stage 1, venue se faire servir une palanquée de hits de la grande époque de la NWOBHM (la « nouvelle vague du Heavy Metal Britannique »). Il faut dire que pour les amateurs de Heavy et Glam Métal des années 80, la programmation des Main Stages pour cette journée de vendredi aura déjà été bien riche en mastodontes du genre, avec les prestations acclamées de Europe, Twisted Sisters, Whitesnake, et Helloween.
Def Leppard - Hellfest 2013 Comme pour le show qu’ils présentent de façon récurrente en résidence à Las Vegas, Le set de Deff Leppard se déroule en deux temps. La première partie démarre sur les chapeaux de roues, avec en guise d’intro le cultissime « Won’t Get Fooled Again » de The Who, que Def Leppard se charge de terminer eux-mêmes en prenant le relais de la bande-son à leur arrivée sur scène. Spectaculaire ! Les titres s’enchaînent avec la même setlist que celle jouée par Dead Flatbird, le groupe de reprises de Def Leppard, qui assure la première partie de leur show américain, et qui est composé … de Def Leppard eux-mêmes! Les farceurs. « Do you wanna get rock !? » lance Joe Elliott avant d’offrir « Let’s Get Rock » pour réveiller un public moyennement réactif sur les deux premiers morceaux, moins populaires, et dont les réglages sonores ont dû être rectifiés. Les hits s’enchaînent, puisés dans toutes les époques : « foolin’ », « Action » la reprise de Sweet, « Bringin' on the Heartbreak » l’indispensable slow, « Switch 625 » l’instrumentale à la guitare magique.

Le lightshow est fantastique. Un écran géant taille XXL occupe tout le fond de scène, en largeur comme en hauteur, diffusant extraits de concerts, de clips, et images d’interview en guise d’interlude entre les deux parties du set.
Après cette pause historico-promotionnelle (peut être trop longue, des sifflets ont commencé à se faire entendre), le groupe remonte sur scène pour la seconde partie du show, consacrée à leur album « Hysteria », qui a fait leur renommée à sa sortie en 1987. Ils sont changés, recoiffés, et Phil Collen arbore des pectoraux huilés de frais. Le show est énorme, et bien rodé. Nous noterons tout de même un Joe Elliot qui peine peut être parfois sur certains aigus, qui n’ont plus tout à fait la puissance de jadis, mais qui sont bien compensés par les envolées remarquables des chœurs, assurés par ses camarades. L’avalanche de hits à l’exécution parfaite se poursuit, « Rocket », « Animal », « Love Bites », « Pour Some Sugar on Me », « Excitable », offrant une setlist d’anthologie.

Le groupe s’octroie un rappel, et une rallonge d’un quart d’heure sur le timing d’1h45 initialement prévu. Retardant d’autant le dernier set du jour, Avantasia, attendu sur la Main Stage 2 voisine, et achevant d’ailleurs un Rick Allen que l’on verra finir sous oxygène, mais tenant bon à son poste, derrière sa batterie.
Il aura tout de même manqué d’un tout petit peu de chaleur ou de convivialité à Def Leppard, cette petite étincelle pour enflammer le public et le faire vibrer corps et âme avec leur musique. Cela n'enlève en rien à la valeur du groupe qui, après 35 ans d’existence, peut bien se targuer d’avoir tout donné, et mérite toute la reconnaissance qui lui est acquise. N’ayant pas posé le pied en France depuis 1996, Def Leppard, en bon Headliner de cette première journée de Hellfest 2013, nous a offert du gros spectacle ce soir, nous en mettant plein les yeux, et plein les oreilles.

Setlist Def Leppard:

Part 1:
Won't Get Fooled Again (The Who)
Good Morning Freedom
Wasted
Let's Get Rocked
Foolin'
Action (Sweet cover)
Bringin' on the Heartbreak
Switch 625

Part 2:
Women
Rocket
Animal
Love Bites
Pour Some Sugar on Me
Armageddon It
Gods of War
Don't Shoot Shotgun
Run Riot
Hysteria
Excitable
Love and Affection

Rappel :
Rock of Ages
Photograph
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.