Crucified Barbara - Divan du Monde - 21/05/2013

Par GnoK | le 29/05/2013 | Les autres articles sur le Métal

Blood Suede Shoes
-Barbarian Streisand-

« Crucified Barbara ce soir? » Voilà en substance l’invitation qui m’a motivé à bouger mon cul de vieux métalleux rouillé. Je ne connais pas ce groupe mais ce patronyme original pique ma curiosité, après tout dès qu’on me susurre crucifixion à l’oreille le nostalgique Deicide refait surface. Mais un nom ne fait pas un groupe et mon instinct me trompe rarement. J’enfile ma veste: quitte à commencer et finir ma soirée par une bière, autant le faire avec mes coreligionnaires. Un message plus tard et j’apprends que Crucified Barbara c’est plutôt tendance "ovaires" que "cojones". Moi qui m’attendais à une tribu de barbares virils j’allais avoir à faire à tout autre chose.

-High Skol Musical-

Leur entrée en scène affiche la couleur : pastel. Débarque sur scène 4 brins de fille bien loin des poncifs auquel s’attendre. Non elles ne sont pas les rejetons improbables d’une bûcheronne sous stéroïdes et d’un déménageur haltérophile à ses heures perdues. Mes yeux étaient charmés (à défaut de fondre sous la douleur), mais mes oreilles ? Prêt à encaisser du Arch Enemy je m’attendais au pire. Après tout, comment peut-on être talentueuses et jolies. Pas le temps de me poser des questions les morceaux s’enchaînent à un rythme heavy endiablé, ça headbang, trinque (skol !), rend hommage à Mötorhead et salue le public totalement sous le charme de ses valkyries gracieuses.

-Rût Bloody Rût-

Un groupe c’est autant ses membres que son public. Et il faut avouer que je n’ai été ni déçu ni surpris. Vieux métalleux en cuir aux cheveux longs, CHECK, métalleux en hoodie, CHECK, jeunes métalleux sapés comme pour un concert de pop… WHAT ? J’ai eu le dos tourné pendant ses dernières années ? Le côté glam rock pourquoi pas, mais on va bientôt se bouffer du jeune pop en mocassins et chemise à manche courtes ? Ouf à ma droite retentit un cri rauque demandant poliment au quartet de se dévêtir. Vrillant mon tympan, ravivant mes acouphènes et foulant au pied le peu de féminisme qui pouvait sommeiller en moi. C’est comme l’informatique, lâchez quelques femelles devant une meute de mâles et ça part en sucette. Le rockeur serait il un geek qui s’ignore?

-Blood Suede Shoes-

En tout cas ca fleurait bon la sueur, la bière cheap, des coups de docks et la testostérone. Finalement, tous les ingrédients d’un bon concert. Bon c’est vrai que je m’attendais plus à du death. Mais les drôles de dames de Crucified Barbara sont pêchues, musicalement c’est efficace, avec une bonne marge de progression. L’ambiance furieusement électrique.

Réécouter Crucified Barbara dans mon canapé? Ce n’est pas certain. Les revoir en concert ? Hell yeah !

GnoK

Photos
© P.Cremin - www.blackstage-photography.com
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.