Conférence de Presse - Ghost @ Hard Rock Café Paris - 18/11/2013

Par Damned | le 13/12/2013 | Les autres articles sur le Métal

Profitant d’un petit trou d’emploi du temps entre les dates anglaises et les dates allemandes de la tournée européenne de Ghost, une des Nameless Ghoul masquée débarque à Paris pour une conférence de presse, histoire d’occuper encore un peu plus la bande passante médiatique.
Conférence de Presse - Ghost @ Hard Rock Café Paris - 18/11/2013 Ceci dit, ils auraient tort de s’en priver, le groupe suscite plus que jamais l’intérêt. Et si le succès d’un groupe ne se mesure plus à la vente d’albums, on peut quand même dire que Ghost est en ce moment en pleine bourre : il suffit de voir la tournée mondiale qu’ils enquillent depuis mars dernier. Le point de départ des questions-réponses de ce soir sera la sortie imminente de leur EP de reprises. Sur ce point précis, plus que la pertinence du contenu (la preuve : la reprise d’Abba date d’ailleurs de deux ans), c’est la collaboration avec Dave Grohl qui aura été stimulante voire amusante pour le groupe. La Ghoul avouant que son propre background est clairement metal extrême, on voit que cet EP leur permet d’affirmer un peu plus leur gouts pour la pop et qu’ils se sentent très proche d’un groupe comme Depeche Mode par exemple.

La Ghoul fait quand même preuve de recul sur leur situation, maîtrisant ce qu’ils font et ce, depuis leurs débuts. Il avouera qu’il ne fut pas surpris de la censure qu’ils sont subi pour un de leur clip. Sous-entendu que « c’était le but recherché ». Ils ne cherchent pas l’agressivité, ne prêchent rien de satanique finalement, ni ne sont énervés contre un quelconque système, il essayent juste de faire adhérer leur public à leur show, quitte à en rire (et le rire est diabolique... mouais). On a quand même affaire à une personne lucide, parfois corporate, darkvadorisée certes, mais à milles lieux du discours d’un illuminé. Il est même surpris par l’ampleur des débats du public sur leur identité. Dixit le gars masqué qui-est-le-gutariste-mais-qui-pourrait-etre-aussi-bien-le-chanteur-ou-le-chauffeur-du-tour-bus.
Les reprises d’Abba, c’est bien gentil, mais quid du prochain album ? Eh bien, il commencent se concentrer dessus, une tournée est une période propice à la créativité selon la Ghoul. D’un point de vu guitaristique, il trouve que leur dernier album est trop axé sur le chant, il espère quelque chose de plus complexe, prog voire atmosphérique pour la prochaine livraison. Hum, on jugera sur pièce... !

En tout cas, il a annoncé que Ghost sera dès le mois de mars prochain à Paris pour un concert. En tête d'affiche, ça serait encore mieux !
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.