Chroniques du Hellfest 2015 – Prologue

Par Scred | le 23/06/2015 | Les autres articles sur le Métal

Monstrueuse Parade
Avant de rentrer dans le vif du sujet, à savoir le compte rendu non exhaustif et profondément subjectif des trois jours que nous avons passé, comme c’est la coutume une fois l’an, au cœur du meilleur festival de métal de la galaxie et de ses environs immédiats, j’avais envie de revenir sur un phénomène que je m’explique mal et qui prend de l’ampleur avec chaque nouvelle édition du Hellfest, j’ai nommé… Comment appeler cela d’ailleurs ?
Chroniques du Hellfest 2015 – Prologue Carnaval ? Mardi Gras ? « Helloween » ?

Un concert de métal, à plus forte raison un festival, répond à un certain nombre de codes. On y « slamme » (se jeter de la scène dans les bras du public), on y « crowdsurf » (même principe mais dans l’autre sens), on y headbang (marquer le rythme de la musique en essayer de se décrocher les cervicales), on y boit de la bière à bon marché (pour pouvoir en boire plus) et on se fringue généralement avec un t-shirt de son groupe fétiche, très souvent en imprimé blanc ou rouge sur fond noir.

D’aucuns vont hurler au cliché, je leur répondrai que le métalleux est très attaché à ses traditions. Comme la veste à patches par exemple, une manière d’afficher une partie de sa collection de disque sur un gilet en jean et de communiquer ses goûts aux autres, « tiens t’es plutôt death toi mais t’aimes bien le heavy aussi », en réservant une place centrale au « dossard », patch géant révélant l’allégeance ultime du mec. Vous marrez pas, j’ai commencé à écouter du hard après avoir vu un patch Iron Maiden sur le dos d’un mec dans le métro quand j’étais môme ! Plaisir d’offrir…

Enfin bref. Comme n’importe quel rituel socioculturel, un concert de métal ça ressemble à ça. Le Hellfest ressemblait à ça. Et puis, il y a cinq ou six ans de cela, on a vu apparaître un mec déguisé en cochon. Marrant ! Et puis quelques vikings, buvant leur bière dans des cornes de vache. Raccord avec l’ambiance ! Des prêtres et des bonnes sœurs aussi, petite provoc’ amusante…

Or aujourd’hui, pour une raison que je m’explique mal, le phénomène est devenu hors de contrôle ! Un de mes collègues me confiait qu’il avait l’impression d’être au festival Burning Man, sorte d’exutoire général où tous les excès sont permis… C’est pas faux ! Sans vouloir faire de la psychologie de comptoir, on pourrait se demander si le Hellfest n’est pas l’occasion pour certains d’évacuer le trop plein de stress, de dégoût de la société dans laquelle nous évoluons depuis quelques années, les frustrations, l’envie de dire merde à la connerie ambiante matérialisée par les atrocités des intégristes religieux (dont fait partie le commando qui a tenté de saboter le festival un mois avant son ouverture et qui n’a rien à envier aux frères Kouachi dans leur froc), les politiques véreux, le chômage de masse (hysteria), tout ça.

Du coup, loin de moi l’envie de juger, chacun fait ce qu’il veux, mais juste pour le délire, voici un petit top 10 des meilleurs pires déguisements aperçus pendant ces trois jours en terre clissonnaise !

1. Le gang des Licornes
Au bout de la dixième, j’ai arrêté de compter… Mention spéciale à celle qui s’est fait défoncer la crinière pendant le circle pit du concert de Lamb Of God.

2. Le couple de Legos
Pas pratique de circuler avec un corps en carton reprenant la forme des figurines Lego. Ils faisaient comment pour aller aux toilettes ?

3. La brigade des Gendarmes Motörhead
Manifestement en rade d’alcooltest !

4. La borne d’arcade
D’une jolie couleur violette, déguisement abandonné dans la cohue du concert de Bodycount… Bien essayé mec !

5. La Banane
Vue pendant le concert de Billy Idol en train de faire un « high five » avec…

6. Le Pokémon
… Pikachu, probablement à cause du code couleur commun !

7. Les Super Héros
Plusieurs Spidermen, Captain America, Batman, les Tortues Ninja, la totale. La plupart ayant besoin d’un sérieux régime pour que le collant ne soit pas trop… collant !

8. Slipknot
Entraperçus plusieurs fois, une bande de cinq mecs en combinaison intégrale orange, masqués comme il se doit… Vu la chaleur ambiante, gros respect.

9. Les fans de McCain/Palin
WTF ???

10. Le Renard empaillé
Un festival, c’est épuisant, on se trimballe son sac à dos avec ses fringues de rechange, de la flotte, plein de trucs… Alors rajouter à cela un renard empaillé grandeur nature… Quelqu’un m’explique ?




Photo
© P.Cremin - www.blackstage-photography.com
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.