Biographie Pixies: De la genèse à Surfer Rosa

Par Scred | le 15/09/2009 | Les autres articles sur le Rock Indépendant

La naissance des Pixies: Frank Black et Joey Santiago
Les Pixies, c'est avant tout le couple d'amis Black Francis - ou Frank Black - (guitare rythmique et hurlements divers) et Joey Santiago (guitare bizarre), rejoints par la suite par Kim Deal (bassiste débutante et chœurs aléatoires) et David Lovering (batterie).
Biographie Pixies: De la genèse à Surfer Rosa Lorsqu'ils décident en 1986 de monter un groupe, Black Francis et Joey Santiago passent une petite annonce dans un journal local (le Boston Phoenix) et recrutent Kim Deal, seule personne à avoir répondu. Le fait qu'elle ne sache pas encore jouer de la basse est accessoire...

David Lovering rejoindra les futurs Pixies un peu plus tard, sur les conseils de Kim Deal. Black Francis commence immédiatement la composition de chansons et les Pixies écument les bars de Boston. Ils sont rapidement remarqués et enregistrent leur première démo, baptisée "The Purple Tape". La cassette séduit le label 4AD et en octobre 1987 sort "Come On Pilgrim", le premier album officiel des Pixies.

Ce disque brut de décoffrage qui contient des titres comme "Isla de Encanta", "The Holiday Song", "Levitate Me" ou encore "I've been Tired" s'illustre par un son très direct et des paroles abordant des thèmes étonnants tels que la masturbation ou l'inceste. "Come On Pilgrim" sera complété quelques mois plus tard par d'autres chansons pour donner naissance à "Surfer Rosa", produit par Steve Albini (futur producteur de Nirvana). On y retrouve le hit "Where is my mind ??", le plus grand classique des Pixies, ainsi que " Gigantic " (première composition de Kim Deal) et les tonitruants " Something against you " et " Bone Machine ".

Le disque est un électrochoc, notamment en Europe où le premier concert des Pixies à Londres accueille dans le public des gens aussi divers que David Bowie, Bono (U2) ou Thom Yorke (Radiohead). Nul n'est prophète en son pays, car désormais les Pixies seront toujours plébiscités sur le vieux continent alors que l'Amérique les ignorera superbement.
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.