Biographie Noir Désir - Du retour à la chute

Par Scred | le 15/09/2009 | Les autres articles sur le Rock Indépendant

Noir Désir revient, avant de chuter...
En 1997, Noir Désir signe son grand retour avec un nouveau bassiste, Jean-Paul Roy, et "666667 Club", un album très rock et plus accessible.
Biographie Noir Désir - Du retour à la chute Les morceaux sont de plus en plus militants ("Fin de siècle", "Un jour en France", "L'homme pressé") et la production n'a jamais été aussi limpide. On trouve également les morceaux "Comme elle vient" (petit chef d'œoeuvre punk), "Lazy", "A ton étoile" (ballade incantatoire) et "Septembre en attendant la suite" (chanson hypnotique dénonçant la guerre en ex-Yougoslavie).

Le succès du groupe ne se dément pas et Noir Désir en profite pour s'engager dans de nombreuses causes (notamment la lutte contre le SIDA avec l'association Act-Up).

Cependant, Bertrand Cantat se voit obligé de se faire une nouvelle fois opérer des cordes vocales et met une fois de plus le groupe en sommeil.

Le 11 septembre 2001, alors que le World Trade Center s'effondre à New York, Noir Désir sort "Des Visages des Figures" avec un titre incroyablement prémonitoire, "Le Grand Incendie" : "Ça y est, le grand incendie Y'a l'feu partout, emergency Babylone, Paris s'écroulent New-York City, Iroquois qui déboulent". Noir Désir tape juste et ça fait froid dans le dos...

Le ton général de l'album est apaisé par rapport à ses prédécesseurs, plus posé et plus profond ("A l'envers, à l'endroit", "Des visages des figures", "Bouquet de nerfs"). Il contient également quelques perles rares, dont une reprise d'un poème de Léo Ferré ("Des Armes"), une collaboration avec Manu Chao ("Le Vent nous portera") et un morceau fleuve en duo avec Brigitte Fontaine ("L'Europe").

C'est le dernier album en date de Noir Désir, la carrière du groupe étant mise entre parenthèses par la condamnation de Bertrand Cantat pour le meurtre de Marie Trintignant, sa compagne, en 2003.

En 2008 cependant, après la libération de prison de Cantat, le groupe annonce qu'il se remet au travail et propose en téléchargement gratuit sur son site deux titres, dont l'excellent "Gagnants Perdants", une chanson qui dénonce avec poésie mais fermeté l'hypocrisie générale des hommes politiques français aujourd'hui. On attend tous avec impatience la suite des évènements...
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.