Avantasia - Hellfest 2013

Par Manue Fée C. | le 29/07/2013 | Les autres articles sur le Métal

Vendredi 21 Juin - Mainstage 2
Nous voilà conviés à un voyage féerique au pays d'Avantasia par le Hellfest 2013. Il est deux heures du matin lorsque la Main Stage 2 s'anime dans le décor fantasy de « The mystery of times », dernier opus de Métal Opéra du trublion troubadour de génie, Tobias Sammet. Le froid et la fatigue commencent sérieusement à tomber sur le public de Clisson, qui s'est déjà bien clairsemé. Mais le parterre est rempli de fans de la troupe germanique, et ce ne sont ni le retard pris en attendant la fin du set de Deff Leppard, ni le crachin à la brumisation épisodique qui parviendraient à doucher leur enthousiasme !

« Ainsi parlait Zarathoustra », le thème épique de « 2001 : l'Odyssée de l'espace » introduit le dernier set de la journée de la plus grandiose des manières. Le show est rodé, et se déroule de façon parfaitement millimétrée. Cela manque certes de spontanéité mais c'est le prix à payer pour une super-production de cette ampleur. Après « Spectre », le premier morceau du set, qui se charge efficacement de réveiller les derniers engourdis dans le public, le frontman va être rejoint sur scène par une succession de guests stars. Déjà, deux remarquables choristes donnent de la voix sur le côté droit de la scène : Amanda Somerville, à l'amplitude vocale extrême, et le colosse de At Vance Olivier Hartmann. Les titres et les invités s'enchaînent, chacun chaleureusement introduit par Tobi, le maître de cérémonie, et acclamé par la foule : Ronnie Atkins (de Pretty Maids), le magnifique Mikael Kiske, ex-Helloween, qui n'a rien perdu de son charisme, l'historique Bob Catley (Magnum), et Eric Martin (chanteur de Mr Big). Pauses viriles, duos souriants, complicité des musiciens, puissance des rythmes et des mélodies, humour volubile du frontman et émotion des chanteurs, le show dégage une énergie (vitale pour nous maintenir éveillés), et reste étonnant de diversité. Après « Lost in space » repris en chœur par un public en joie, le set se termine sur le medley « Sign of the cross / Seven angels », comme un bouquet final, où l'ensemble des chanteurs apparus ce soir sont rassemblés, pour achever cette première journée du Hellfest en une apothéose de puissance vocale.
Après « The flying Opera » et l'annonce en 2011 de la fin de Avantasia, Tobias et sa troupe nous auront proposé une belle version -condensée- de leur grand retour (les shows du « Mystery Tour » durent plutôt trois heures habituellement), posant leurs valises pour la première fois en France ce soir, pour le Hellfest !


Setlist Avantasia - Hellfest 2013

Also Sprach Zarathustra (Thème du film "2001: l’Odyssée de l’espace")

Spectres
Invoke the Machine (avec Ronnie Atkins)
The Scarecrow (avec Ronnie Atkins)
Prelude (joué en live par Miro Rodenberg)
Reach Out for the Light (avec Michael Kiske)
Avantasia (avec Michael Kiske)
The Story Ain't Over (avec Bob Catley)
The Great Mystery (avec Bob Catley)
Dying for an Angel (avec Eric Martin)
Twisted Mind (avec Ronnie Atkins & Eric Martin)
Farewell (avec Michael Kiske & Amanda Somerville)
Shelter from the Rain (avec Michael Kiske & Bob Catley)
Lost in Space
Sign of the Cross / The Seven Angels (avec tous les invités)

Photos
© C.Alles - https://www.facebook.com/harknoia
© P. Cremin - www.blackstage-photography.com
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.