Angus and Julia Stone - "Stone Box"

Par Scred | le 06/12/2011 | Les autres articles sur le Folk

Boîte à Bijoux
Y’en a-t-il parmi vous qui ne connaissent pas encore Angus et Julia Stone ? Peut-être après tout, le tandem australien étant quasiment absent des plateaux de télévision et des couvertures de magazines, préférant rester en retrait du grand cirque médiatique pour se concentrer sur leur aventure humaine et musicale. Cependant, malgré leur discrétion, le pouvoir d’attraction de leur folk aérien fait le boulot à leur place et chacun de leurs récents passages à Paris s’est soldé par des salles de concerts bondées à la vitesse d’un « Big Jet Plane ».
Angus and Julia Stone - "Stone Box" Pour marquer le coup, la maison de disque bien inspirée a décidé de voir grand et de proposer aux fans rien moins qu’un coffret résumant un peu plus d’un an de domination pacifique de nos platines depuis la sortie de l’album « Down The Way » (disque de l’année pour Actumusic, je le rappelle, qui c’est qui avait raison ?), un album qui se voit donc réédité pour la quatrième fois en moins de deux ans, ça laisse rêveur…

« Down The Way » donc, perle aux couleurs pastel habitées par la grâce abritant des mélodies imparables telles que « Yellow Brick Road », « Hold On », « Black Crow » ou encore « Santa Monica Dream », je pourrais faire défiler l’intégralité de l’album tant chaque chanson mérite que l’on arrête le trafic de nos vie le temps d’un arpège de guitare, d’un refrain, pour profiter du bonheur simple que seul peut procurer cette musique à la beauté aussi brute qu’évidente.

En complément du chef d’œuvre, le coffret nous propose de plonger un peu plus profondément dans l’univers du duo australien avec les deux albums solos signés par le frère et la sœur, « The Memory Machine » de Julia Stone qui a également connu un certain succès par chez nous et surtout « Smoking Gun » par Lady Of The Sunshine, pseudonyme nébuleux derrière lequel se cache Angus Stone.

C’est surtout ce disque qui doit retenir notre attention. Quasiment introuvable en France, il nous montre un Angus Stone sous un jour nouveau, traversé par diverses influences à la fois rock (« White Rose Parade », « Kings Black Magic », et un « Smoking Gun » qui aurait fait envie aux Beatles) et pop avec une couleur nettement plus électrique que sur les albums qu’il partage avec sa grande sœur (« Jack Nimble », « Home Sweet Home », « Lady Sunshine ») sans pour autant oublier le folk atmosphérique qui est sa marque de fabrique (« Daisychain » , « Big Jet Plane » en version préhistorique).

Enfin, cerise sur le gâteau en forme de magnifique cadeau pour ceux qui étaient présents au Trianon en avril dernier tout comme pour ceux qui ont raté l’événement, la « Stone Box » renferme également un DVD totalement inédit (et qui semble destiné à le rester) du concert donné par Angus et Julia Stone à Paris, treize titres capturant à la perfection la magie de l’instant, où l’on retrouve la plupart des chansons phares de « Down The Way » mais aussi quelques merveilles plus rares telles que « Babylon », « Old Friend » et « Private Lawns », tirées des premiers EPs du groupe, sans oublier « Just A Boy », « Wasted » ou encore « Here We Go Again », présentes sur leur premier véritable album, « A Book Like This ».

En résumé, voilà un superbe objet à offrir à quelqu’un à qui l’on veut du bien, tout comme à soi-même et tant pis si c’est la troisième fois que vous achetez le même disque, après tout c’est bientôt Noël et vous trouverez assurément le moyen de faire un heureux ! Après tout, les diamants sont éternels…
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.