2011, la rétrospective

Par Scred | le 20/12/2011 | Les autres articles sur le Rock

Pars vite ou reviens tard
Une année de plus au compteur, qui fût tout sauf reposante ! Que fallait-il retenir de 2011 mes loulous ? Il n’est jamais trop tard pour rattraper le temps perdu, la rétrospective c’est par ici !
2011, la rétrospective Album de l’année

Opeth : « Heritage »

A quoi reconnaît-on un disque de l’année ? C’est très simple, c’est celui que l’on a le plus souvent remis sur sa platine lorsque, comme votre serviteur, on écoute une dizaine de galettes par semaine. Et à ce petit jeu là, Opeth gagne haut la main avec cet « Heritage » sublime qui n’a laissé personne indifférent. Certains ont hurlé à la haute trahison, d’autres sont tombés en adoration, au final ce sont bien les chansons qui font la différence et avec cet album, Opeth a non seulement signé un chef d’œuvre mais aussi assumé pleinement sa liberté créative. S’il n’en reste qu’un, ce sera celui-là.

Concert de l’année

Iron Maiden à Bercy

On a croisé pas mal de vieux briscards sur les scènes françaises cette année, d’Ozzy à Scorpions en passant par Motörhead et Judas Priest mais lorsque Iron Maiden est venu prendre ses quartiers d’été à Bercy, on a tout de suite compris qui était le patron… Setlist parfaite, mise en scène inimitable, excellence dans l’exécution et une ambiance que seule la bande de Steve Harris est capable de générer, Iron Maiden a confirmé une fois de plus son statut de plus grand groupe de heavy metal du monde. Dans un autre genre, on aurait pu également citer le concert des Arctic Monkeys à La Cigale, impressionnant d'énergie et de maturité pour leur jeune âge...

Regret éternel de l’année

Eighties Matchbox B-Line Disaster – « Blood & Fire »

C’était le premier album du mois de l’année, et malheureusement le dernier pour le groupe de Guy McKnight qui a mis la clef sous la porte, faute d’une reconnaissance suffisante de la part du public. Pourtant, ces mecs avaient tout, un style sombre et agressif, un talent incroyable, mais cela ne suffit pas toujours. Nous vous recommandons chaudement la découverte de l’intégralité de l’œuvre de ces anglais, partis trop vite…

Comeback de l’année

Def Leppard – « MirrorBall Live And More»

Oui, je sais, mais j’assume. Def Leppard nous a offert cette année un retour flamboyant avec ce double album live au son dantesque augmenté de trois inédits qui promettent le meilleur pour le nouvel album à venir, d’autant plus qu’il se murmure que les léopards sourds pourraient bien tenir l’une des têtes d’affiche du Hellfest en 2012… On a hâte ! Reviens tard, mais reviens tout de même.

Carton Rouge de l’année

Steve Jobs

Il y avait le choix pour celui-là, entre le gouvernement avec son pathétique Hadopi 3, Duff Mc Kagan qui snobe la presse au Hellfest (pardonne mais n’oublie jamais), le dépouillement du cadavre encore chaud d’Amy Winehouse mais finalement ce sera Steve Jobs… Pourquoi ? Parce qu’il avait pas le droit de mourir. Carton rouge Steve, pas « amazing » du tout ce coup là, tu as déconné à pleins iTubes !

Voilà, c’est tout pour cette année mais comme dirait l’autre, le mieux, c’est que ça recommence l’an prochain ! Merci de votre fidélité, amis lecteurs, n’hésitez pas à réagir à nos articles et à nous envoyer vos petits messages comme vous le faites déjà, on les lis tous c’est promis et cela nous aide à continuer. Stay (i)Tuned !
    Dîtes nous si vous avez aimé cet article.